Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

EXCLU - Le patron part sans laisser d'adresse : salariés et clients sur le carreau à Evreux

Du jour au lendemain, l'entreprise Call France 27, un centre d'appels et point relais à Évreux, a fermé. Le patron est parti sans laisser d'adresse. La société a été placée en redressement judiciaire. Un administrateur a été nommé et trois salariés tentent de se faire payer.

Une partie des 49 colis que Mondial Relay a pu récupérer chez Call France 27, à Evreux, fermé sans préavis
Une partie des 49 colis que Mondial Relay a pu récupérer chez Call France 27, à Evreux, fermé sans préavis © Radio France - Laurent Philippot

Évreux, France

C'est une information France Bleu : depuis plusieurs semaines, les clients qui se présentent chez Call France 27, dans le centre-ville d’Évreux, trouvent porte close. Ils viennent récupérer un colis, puisque la petite entreprise, qui est un centre d'appels, est également point relais pour l'enseigne Mondial Relay. Mais Call France 27 n'est pas souvent ouvert et les clients s'exaspèrent. Sur la vitrine de l'entreprise, des petits mots ont été griffonnés : 

Quels sont vos horaires d'ouverture ? Cinq fois que je viens et vous êtes fermés ! Laissez un numéro de téléphone pour vous joindre ! Trois fois que je viens et c'est fermé"

L'entreprise n'a pas de régularité dans ses horaires. Une fois, les horaires d'ouverture étaient même 17h30-23h00, ce que dénonce le directeur régional des ventes de Mondial Relay, Guy Langlet : " ça ne correspond pas à notre charte sur les horaires". L'enseigne a finalement pu récupérer 49 colis, certains attendaient leurs destinataires depuis plusieurs semaines, pour les distribuer dans d'autres points relais ou les retourner à l'expéditeur.

Le patron prend la poudre d'escampette

Du jour au lendemain, plus de nouvelles du directeur de la structure :  Jérémy F. ne répond plus aux mails, il a changé de numéro de téléphone portable. Mondial Relay n'a pas réussi à le joindre, un cas assez unique pour le géant nordiste de patron disparu dans la nature. En fait, l'entreprise a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Évreux début avril 2018.  Le gérant avait déjà monté ce type de société aux activités multiples (prospection téléphonique, crédits, centre d'appels ou transfert d'argent pour Call France 27) il y a quelques années à Conches en Ouche et la société aussi avait été placée en redressement judiciaire. Une administrateur a été nommé. 

Des salariés qui n'ont pas été payés

Au moins trois salariés, tous en contrat à durée  déterminée, n'ont pas vu leur contrat renouvelé quelques jours ou quelques semaines avant la fermeture définitive de Call France 27. Pire, leur employeur ne leur a versé aucun salaire. L'un d'entre eux attend qu'on lui paie deux semaines de contrat. Il sait que la procédure va être longue mais ne se décourage pas pour autant et a déjà commencé à rechercher un autre emploi. Quant à un autre salarié, c'est deux mois que son patron lui devrait. Il ne peut même pas s'inscrire à Pôle Emploi, car le gérant ne l'aurait, selon ses dires, jamais déclaré.  Le patron lui reste introuvable et même l'administrateur judiciaire n'arrive pas à le joindre.