Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Économie – Social

Le patron répond à ses saisonniers à Toreilles

vendredi 21 août 2015 à 11:36 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Le patron d'un restaurant de camping à Torreilles répond aux saisonniers qui l'ont mis gravement en cause, l'accusant notamment de ne pas les payer. Il affirme que tous les salaires ont été versés et dénonce un coup monté.

Au camping... (illustration)
Au camping... (illustration) © MaxPPP

"Je ne suis pas un patron verreux"

Le patron du restaurant du camping de Torreilles dénoncé par plusieurs de ses salariés tient à s'expliquer. Il ne comprend pas la cabale montée contre lu i par un de ses employés qui aurait manipulé plusieurs de ses collègues pour réclamer de l'argent.

Nicolas Paulus est formel, tous les salaires ont été payés. Certains salariés n'ont pas voulu encaisser les chèques mais tous ont été payés de leurs heures et  personne n'a travaillé 7 jour sur 7, les feuilles de présence des salariés en attestent.

Ce patron qui a monté son affaire en mai dans ce camping de Torreilles tombe des nus d'autant qu'il avait instauré avec les 7 saisonniers une relation plutôt amicale.

"Je ne suis pas un margoulin"

"Je ne sais pas si je suis un bon patron, mais tous les salaires ont été payés, certains on même eu plus ce qu'il fallait. Certains ont appelé mon banquier en disant qu'ils n'ont pas été payés, mais ils ont leur chèque en main.

Ce sont des gens qui nuisent au travail saisonnier et à moi en particulier. Je ne pense pas être un escroc, ni un bandit, ni un voyou, ni un margoulin . Moi je peux me regarder dans la glace tous les matins, les salaires sont payés"

"Un des saisonniers nous a fait du chantage"

"Nous avons reçu un mail du plus âgé de l'équipe nous demandant de lui faire un mandat cash très rapidement sinon les jeunes pourraient se monter contre nous. Je tombe de très très haut , je suis déçu car j'avais organisé des repas pour qu'ils se sentent bien tous ensemble, on rigolait bien, certains m'appelaient papa, d'autres me faisaient la bise, d'autres me remerciaient, j'ai des SMS qui le disent.

Certains qui s'étaient plaint sont revenus me voir pour travailler à nouveau. Moi je suis entrepreneur dans d'autres activités depuis 25 ans, c'est la première fois que je rencontre ce genre de chose . ils n'y connaissent rien au commerce, mais c'est à partir du 15 août que nous on commence à gagner notre vie."

Le patron va porter plainte auprès du procureur de la république.

Saisonniers suite internet