Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le piquet de grève chez MP Hygiène à Davézieux levé : les syndicats ont eu gain de cause

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les syndicats de MP Hygiène ont été reçus par la direction à Davézieux ce lundi 24 mai. Ils ont obtenu des augmentations de salaires et lèvent donc la grève en cours depuis vendredi.

Les salariés de MP Hygiène ont obtenu une augmentation des plus bas salaires.
Les salariés de MP Hygiène ont obtenu une augmentation des plus bas salaires. - Capture Google Maps

Des salariés de MP Hygiène étaient encore en grève ce lundi 24 mai pour réclamer des augmentations de salaire après leur mobilisation pendant la crise en se lançant notamment dans la fabrication de gel hydroalcoolique. Des syndicats ont été reçus dans la journée par la direction à Davézieux, en Ardèche. Ils ont eu gain de cause. 

Augmentation de 2,5% pour les plus bas salaires

"Je suis très content", réagit Frédéric Vielle, délégué CGT au sein de MP Hygiène. Cet après-midi, lui et les autres syndicats ont été reçus par la direction de MP Hygiène. Ils ont obtenu une augmentation de 2,5% des salaires les plus bas, inférieurs à 11,5 euros de l'heure. Les salaires compris entre 11,5 et 13 euros de l'heure vont augmenter de 1,5%. 

Seuls les plus gros salaires, supérieurs à 13 euros de l'heure ne vont pas augmenter. "L'idée c'était de privilégier les bas salaires. Après c'était trop cher pour la direction. Il faut comprendre aussi. Les marchés sont encore légers et il ne faut pas nous tirer vers le bas", explique Frédéric Vielle. 

Les revendications à la base portaient sur 3% d'augmentation de salaires mais "l'objectif est atteint" pour le syndicaliste CGT : "Avec la mutuelle que la direction rajoute et l'augmentation individuelle de 0,75%, nos objectifs sont atteints". Les salariés retourneront donc au travail ce mardi 25 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess