Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le plan d'inclusion numérique du gouvernement lancé à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

13 millions de Français sont en difficulté avec le numérique. Face à ce constat inquiétant, le gouvernement a décidé de lancer cette semaine un plan "d'inclusion numérique". Et cette stratégie elle a été présentée mardi à Bordeaux par le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi.

Le secrétaire d'état chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, est venu dans les locaux d'Emmaüs connect à Bordeaux présenter la stratégie d'inclusion numérique du gouvernement.
Le secrétaire d'état chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, est venu dans les locaux d'Emmaüs connect à Bordeaux présenter la stratégie d'inclusion numérique du gouvernement. © Maxppp - Guillaume Bonnaud

Bordeaux, France

Deux Français sur dix ne sauraient pas du tout savoir utiliser Internet. Face à ce constat inquiétant, le gouvernement a décidé de lancer cette semaine un plan "d'inclusion numérique". Et cette stratégie elle a été présentée mardi à Bordeaux par le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi.  Son objectif est d'ici un an, d'identifier département par département, les personnes qui ont besoin d'un accompagnement, puis identifier les structures capables de les aider et enfin trouver des financements pour mener à bien "l'inclusion numérique".  

L'inclusion numérique, c'est un enjeu social et économique." Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargé du numérique

Pour Mounir Mahjoubi, il y a urgence, car être exclu du numérique est une forme de précarité : "On annonce 100% de procédures dématérialisées d'ici 2022, les entreprises s'en remettent de plus en plus au numérique, il nous faut donc travailler dans le sens de l'inclusion. C'est un enjeu social et économique. " Mounir Mahjoubi s'est notamment rendu dans le quartier des Aubiers pour voir la stratégie mise en place par Emmaüs dans le cadre "d'Emmaüs Connect". 

L'association vient en aide aux personnes qui ne savent pas ou mal utiliser le numérique. Comme Christine, 59 ans. Au chômage, difficile pour elle de retrouver du travail. Pour bénéficier des services de Pôle emploi, il faut savoir utiliser un ordinateur. C'est pour ça qu'elle a poussé la porte d'Emmaüs Connect : "Je ne savais pas du tout me servir d'Internet, ni comment utiliser une boîte mail. Maintenant j'ai progressé et je commence à devenir autonome.

Grâce à Emmaüs Connect, Christine, 59 ans, apprend à surfer sur Internet. - Radio France
Grâce à Emmaüs Connect, Christine, 59 ans, apprend à surfer sur Internet. © Radio France - Olivia Chandioux

Comme elle, 250 bénéficiaires sont suivis depuis l'ouverture du local bordelais il y a dix mois. Pour Alice Chupin, la responsable d'Emmaüs connect, il faut bien souvent commencer par les bases : "Se servir d'un clavier, d'une souris, se familiariser avec le traitement de texte et puis être capable de faire ses démarches en ligne comme Pôle Emploi ou la CAF." Financer de tels programmes coûte cher, alors un des objectifs du plan d'inclusion numérique du gouvernement, c'est justement de trouver de l'argent. Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi veut mettre tout le monde à contribution : "A la fois les collectivités locales, les opérateurs sociaux, les acteurs du privés comme les opérateurs de téléphonie." Selon l'étude d'Emmaüs Connect, il faudrait un milliard d'euros en sept ans pour financer l'inclusion numérique.

Choix de la station

France Bleu