Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le plan pauvreté d'Emmanuel Macron se décline en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le 13 septembre dernier, Emmanuel Macron présentait sa "stratégie" de lutte contre la pauvreté. Ce plan se décline désormais en Gironde : l'État accorde une enveloppe de près de 10 millions d'euros sur trois ans au Département pour accompagner les populations les plus fragiles.

Christelle Dubos, secrétaire d'État, et Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, signent la convention État-Département pour lutter contre la pauvreté
Christelle Dubos, secrétaire d'État, et Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, signent la convention État-Département pour lutter contre la pauvreté © Radio France - Marie Rouarch

Christelle Dubos, secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités, ancienne députée girondine, sera l'invitée de Vendredi politique, ce vendredi 28 juin, entre 8 heures et 8 heures 30 sur France Bleu Gironde.

Le plan pauvreté présenté par Emmanuel Macron en septembre dernier se décline en Gironde. Une convention unit désormais l’État et le Département. La première du genre en Nouvelle-Aquitaine. Elle a été signée ce jeudi par Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, et ancienne députée girondine, et le président du Département, Jean-Luc Gleyze.  

Dans le plan national à 8 milliards d'euros, une enveloppe de près de 10 millions d’euros sur trois ans (9,6 millions précisément) est donc dévolue à la Gironde, pour porter des projets propres à notre département, avec pour seul objectif : l’aide aux populations défavorisées. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cet argent viendra soutenir des actions engagées par le Conseil départemental, comme l'explique Jean-Luc Gleyze : "Nous allons essayer d'améliorer, par exemple, les sorties des enfants placés sous protection et qui à 21 ans dans ce département, 18 ans dans d'autres, peuvent se trouver en difficultés d'insertion professionnelle. Nous allons essayer d'aider à mieux insérer les bénéficiaires du RSA. Nous allons également regarder cette question du Service public de l'insertion que le gouvernement souhaite mettre en place."

Il poursuit : "Nous travaillons aussi avec nos travailleurs sociaux sur des modes d'accompagnement différents. Des conférences familiales sont par exemple mises en place désormais pour des familles en difficulté que nous essayons d'accompagner, y compris avec leur réseau de proximité. Donc ce sont à la fois des procédures existantes que nous allons poursuivre mais également trouver des actions plus innovantes et de nouvelles manières de procéder pour aider les plus fragiles."

Et c'est le local qui "pilote" l'usage de cette enveloppe tient à préciser la secrétaire d'État, Christelle Dubos "On part vraiment des besoins locaux et on adapte à ces besoins. Je ne signe pas la même convention avec la Gironde qu'avec le Haut-Rhin ou en Outre-Mer. On adapte vraiment. On demande : "de quoi ont besoin vos habitants ? Ok, on y va". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess