Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bridgestone : le plan social d'accompagnement de la fermeture du site est validé par les autorités

-
Par , France Bleu Nord

La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) a validé le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) signé par Bridgestone et l’ensemble des organisations syndicales. L'usine de Béthune cessera ses activités à la fin du mois d'avril.

L'usine Bridgestone de Béthune fermera définitivement ses portes à la fin du mois d'avril
L'usine Bridgestone de Béthune fermera définitivement ses portes à la fin du mois d'avril © Radio France - Claire Mesureur

Après de longues semaines de négociation, les organisations syndicales avaient finalement ratifié le PSE accompagnant le projet de fermeture du site de Béthune. C'est cet accord qui vient donc d'être ratifié par la Directe du Pas-de-Calais.

Il prévoit notamment une prime supplémentaire de 46.500 euros plus 2.500 pour chaque année d'ancienneté. Une prime "supra-légale" et qui vient donc s'ajouter au minimum prévu par la loi. Un ouvrier qui a travaillé 20 ans dans l'usine partira donc avec près de 100 mille euros en plus des indemnités légales.

Par ailleurs, les salariés bénéficieront d'un congé de formation de 24 mois pour les aider à trouver un reclassement. Dans un communiqué, la direction du groupe affirme que "Conformément à ses engagements, Bridgestone poursuit également sa recherche de solutions industrielles pour le site et le territoire".

L'usine qui employait 863 salariés devrait cesser définitivement ses activités le 30 avril prochain. Les premières lettres de licenciement seront envoyées dès le début du mois de mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess