Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le porcelainier Deshoulières attaque l'IG Porcelaine de Limoges en justice

mardi 25 septembre 2018 à 19:45 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

L'Indication Géographique "Porcelaine de Limoges" n'est pas du goût de tous les porcelainiers. Jugeant les critères trop restrictifs, le PDG de la marque Deshoulières a attaqué l'IG en justice. La cour d'appel de Paris a rejeté son recours, ce mardi, mais un pourvoi en cassation reste possible.

Le porcelainier Deshoulières conteste les critères de l'IG "Porcelaine de Limoges"
Le porcelainier Deshoulières conteste les critères de l'IG "Porcelaine de Limoges" - © assoc. pour l'IG Porcelaine de Limoges

Haute-Vienne, France

L'Indication Géographique "Porcelaine de Limoges" ne fait pas l'unanimité chez les porcelainiers français. Le conflit est même brutal. Le patron des porcelaines Deshoulières, l'une des principales marques françaises de porcelaine, a attaqué l'IG devant la justice, estimant que les critères sont trop restrictifs.

La justice valide les critères de l'IG Porcelaine de Limoges

Jean-Claude Kergoat, PDG de Deshoulières, conteste le fait que la porcelaine doive être entièrement fabriquée et décorée en Haute-Vienne pour recevoir l'estampille "Limoges". Mais ce mardi, la cour d'appel de Paris - compétente en matière de propriété industrielle - a rejeté son recours et conforté les critères de l'IG entrés en vigueur en décembre dernier.

L'IG est un manque à gagner pour Deshoulières

Pour la marque Deshoulières, l'IG représente en effet un gros écueil, puisque deux des trois sites de production sont situés hors du périmètre prévu par le cahier des charges de l'Indication Géographique, à Chauvigny dans la Vienne et à Foëcy dans l'Indre. Seule la porcelaine blanche sortie de l'usine Doralaine, implantée au Dorat dans le nord de la Haute-Vienne, pourrait donc prétendre à être siglée "Limoges". Difficile à admettre pour l'une des plus anciennes marques de porcelaine française...

Avec les critères de l'IG, Deshoulières ne peut plus estampiller toute sa production "porcelaine de Limoges" - Aucun(e)
Avec les critères de l'IG, Deshoulières ne peut plus estampiller toute sa production "porcelaine de Limoges" - © capture d'écran deshoulieres.com

Mais la cour d'appel de Paris estime donc que les critères validés en décembre dernier par l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) sont conformes à une réalité historique et industrielle et que les défenseurs de la porcelaine de Limoges sont en droit de se protéger en imposant un périmètre de fabrication restreint.

Le porcelainier Deshoulières peut se pourvoir en cassation dans les deux mois qui viennent.