Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le port de Dunkerque est en course pour l'installation d'une grosse usine de batteries, avec 1.000 emplois

-
Par , France Bleu Nord

Ce contrat, n’est pas encore signé, alors c’est encore le secret qui entoure ce dossier : un gros projet, chinois, d’installation d’une usine de batteries électriques, pour l'automobile, sur le port de Dunkerque. Il est question d’un milliard d’euros d’investissement et de 1.000 emplois.

Le Grand port maritime de Dunkerque est encore en concurrence avec deux autres sites en Europe, pour l'implantation d'une usine de batteries électriques et la création de 1.000 emplois.
Le Grand port maritime de Dunkerque est encore en concurrence avec deux autres sites en Europe, pour l'implantation d'une usine de batteries électriques et la création de 1.000 emplois. © Radio France - Matthieu Darriet

Depuis des mois, le groupe Envision ne fait pas mystère de ses envies d’installation en France. L’industriel chinois spécialiste des turbines d’éoliennes est aussi un acteur significatif dans le domaine des batteries électriques pour l’automobile. 

Envision a racheté cette activité de batteries, à Nissan, en 2018. Il a donc déjà des usines, en Chine, bien sûr, mais aussi au Japon, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Et vu l’intérêt grandissant des constructeurs automobiles européens pour les voitures électrique, Envision Group s’intéresse à la France. Il est d'ailleurs en discussions avec Renault, qui cherche un partenaire pour ses futures voiture électriques.

1.000 emplois, fin 2023 ?

Mais attention, si Dunkerque est sur la bonne voie, le port est encore en concurrence avec deux autre pays européens. Et puis surtout, les acteurs du dossier -le port, la Communauté urbaine, la Région, et l’Etat- ont déjà essuyé un revers, il y a un an, avec un autre projet d’usine de batteries... finalement parti en Pologne. 

La décision sera prise dans les six mois, pour une ouverture fin 2023 et donc la création d'au moins 1.000 emplois directs. Le site serait celui déjà proposé il y a un an, près de l’usine d’hydrogène H2V qui, elle, a signé son engagement en décembre, pour 200 emplois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess