Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le port de Sète déjà prêt pour la ligne ferroviaire entre Sète et Calais annoncée par le 1er ministre

-
Par , France Bleu Hérault

Le port de Sète a déjà expérimenté le transport ferroviaire de marchandise entre Sète et Calais par le train. Après l'annonce de Jean Castex de l'ouverture d'une autoroute ferroviaire entre les deux ports, le port sétois se positionne plus que jamais.

le transport de voiture au port de Sète
le transport de voiture au port de Sète © Radio France - Claire Moutarde

Le port de Sète est impatient de mettre en place la ligne ferroviaire entre Sète et Calais annoncée par le Premier ministre. Il est même (presque) parfaitement prêt. Le transport de marchandise par les trains est depuis longtemps une option développée par le port, notamment pour relier des remorques en provenance de Turquie et à destination du nord de l'Europe. Cette ligne a déjà été expérimentée en novembre 2019 avant d'être suspendue au bout d'un mois à cause des grèves des cheminots contre la réforme des retraites, puis de la crise sanitaire du Covid-19.

Mais l'annonce du Premier ministre est une invitation à reprendre ce test. Le port de Sète devrait même aller plus loin puisque le projet de construction d'une nouvelle plateforme ferroviaire a été maintenue malgré la crise. Un investissement de 10 millions d'euros confirmé par la Région Occitanie qui pourrait profiter d'aides de la part de l'Etat, suite aux choix du premier ministre. 

Cette ligne ferroviaire a déjà été expérimentée

Les travaux vont commencer en septembre prochain pour une livraison prévue en juin 2021. "Aujourd'hui, notre terminal nous permet de charger un train. Demain, on va pouvoir charger trois trains en simultané. Notre objectif est de passer de 10.000 à 40.000 remorques sur le ferroviaire.  Ce sont des remorques qui viennent de Turquie et qui transportent du textile, des pièces automobile et les produits ménagers qui sont livrés sur toute l'Europe." précise Olivier Carmes, directeur du port de Sète.

Olivier Carmes, directeur du port de Sète salue la décision du 1er ministre pour la ligne ferroviaire Sète/Calais

Le port de Sète a déjà expérimentée cette ligne explique son directeur Olivier Carmes

un exemple d'intermodalité

Pour le président du port de Sète, Jean-Claude Gayssot, c'est une bonne nouvelle que le 1er ministre veuille s'appuyer sur des ports décentralisés comme Sète et Calais. Ces deux ports ont montré par le passé qu'ils savaient faire ce type de transport "c'est le summum de l'intermodalité".

Jean-Claude Gayssot, président du port de Sète et ancien ministre des transports

Choix de la station

À venir dansDanssecondess