Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal en visite chez Airbus auprès des apprentis

-
Par , France Bleu Occitanie

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur le site d'Airbus à Saint-Martin-du-Touch (Haute-Garonne) ce jeudi 3 décembre : il venait visiter les ateliers d'assemblage de l'A350 et rencontrer des apprentis de l'entreprise.

Gabriel Attal avec les apprentis d'Airbus à Saint-Martin-du-Touch
Gabriel Attal avec les apprentis d'Airbus à Saint-Martin-du-Touch © Radio France - Pascale Danyel

L'aérien va mal, mais on y croit très fort ! Voilà ce qu'est venu dire Gabriel Attal ce jeudi 3 décembre chez Airbus à Saint-Martin-du-Touch. Le porte-parole du gouvernement et secrétaire d'État auprès du Premier ministre est venu visiter l'atelier d'assemblage de l'A350 et rencontrer des apprentis.

Les remous de la crise sur l'apprentissage à Airbus

Les jeunes qu'il a rencontrés viennent tous du lycée Airbus-Saint Eloi, à Toulouse, qui forme de la seconde à la terminale 350 jeunes, et compte 100 bacheliers par an. Hors crise, tous ces élèves sont embauchés à 18 ans chez Airbus ou dans l'une de ses filiales. Mais avec la crise sanitaire et faute de débouchés, certains vont devoir poursuivre leurs études en passant par une formation BTS proposée par le lycée. Quelques autres, eux, devront trouver ailleurs. 

Un porte-parole optimiste

Malgré ces perspectives entachées par l'épidémie, Gabriel Attal s'est montré optimiste. "Les commandes sont là, les livraisons sont là, et les compagnies aériennes vont avoir besoin de s'équiper au moment du rebond puisque les avions vont se remettre à voler". Le porte-parole a assuré le soutien du gouvernement au secteur aérien. "S'il faut continuer à le soutenir financièrement, on le fera, pour l'aider à passer ce cap difficile" a-t-il ajouté. 

Gabriel Attal a également tenu à soutenir les filières basées sur l'apprentissage. "Une entreprises qui accueille des apprentis parie sur l'avenir. On entend tellement de discours noirs sur l'aéronautique. Montrer que les jeunes sont partie prenante, c'est fondamental". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess