Économie – Social

Le portique écotaxe entre Romans et Valence bientôt démonté

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 23 avril 2015 à 12:22 Mis à jour le jeudi 23 avril 2015 à 16:46

Le portique Ecotaxe aux portes de Valence dans la Drôme, décembre 2013.
Le portique Ecotaxe aux portes de Valence dans la Drôme, décembre 2013. © Radio France - Stéphane Milhomme

Vous ne devriez bientôt plus voir le portique écotaxe de la Lacra, la voie rapide entre Romans et Valence dans la Drôme. Son démantèlement est a priori acté. Le gouvernement vient de lancer en toute discrétion un appel d'offres pour démonter les portiques en France, un appel d'offre qui signe a priori l'enterrement définitif de cette écotaxe.

Même si la ministre de l'environnement Ségolène Royal préfère temporiser pour le moment en expliquant que les portiques pourront être réutilisés. On comprend qu'il est difficile pour la ministre d'avouer un échec. Mais les faits sont là : les équipements vont être retirés, et l'opération va à nouveau coûter de l'argent. La somme de 10 000 euros par portique est évoquée. Une facture de 1,6 million d'euros en tout. L'écotaxe aura finalement réussi à faire l'unanimité contre elle . Tous les partis évoquent un énorme gâchis. Les écologistes de Drôme Ardèche espéraient utiliser la taxe pour moderniser le réseau ferroviaire , et permettre à nouveaux aux voyageurs de prendre le train sur la rive droite du Rhône.

Portique d'écotaxe  - Aucun(e)
Portique d'écotaxe

Même les transporteurs routiers des deux départements sont sceptiques. Et pourtant : ils ont lutté contre ces portiques écotaxe. Mais selon eux, la suppression de l'écotaxe a très vite été compensée. Ils ont subi une augmentation de 4 centimes du litre du gasoil.

Une augmentation que seuls les transportiers français subissent. Car l'un des seuls avantages selon eux de l'écotaxe c'est que même les routiers étrangers auraient du payer.

Le portique écotaxe entre Romans et Valence bientôt démonté