Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le préfet interdit la manifestation du collectif Bas les masques à Prades ce samedi

-
Par , France Bleu Roussillon

Le préfet des Pyrénées-Orientales interdit la manifestation organisée par le collectif Bas Les Masques 66 à Prades "pour la défense de nos libertés et droits fondamentaux". Et il prévient que ceux qui s'y rendront "encourent des sanctions".

La manifestation "Bas les masques" à Prades le 7 novembre dernier.
La manifestation "Bas les masques" à Prades le 7 novembre dernier. © Radio France - Xavier Ponroy

La manifestation prévue ce samedi après-midi à Prades "pour la défense de nos libertés et droits fondamentaux" n'a finalement pas été autorisée par la préfecture. Le collectif Bas les masques 66 appelait à se rassembler, comme chaque samedi depuis trois semaines, pour protester notamment contre le port du masque obligatoire pour les enfants dès 6 ans, et plus largement contre l'état d'urgence sanitaire et contre la loi de sécurité globale.

Mais le préfet des Pyrénées-Orientales, Étienne Stoskopf,  a constaté que "les gestes barrières et que le port du masque n'étaient pas respectés" lors des précédentes manifestations. "Il y a une règle qui dit que quand on se rassemble, on doit porter le masque, et il y a une règle qui dit que le port du masque est obligatoire à Prades sur la voie publique. Comme ça n'est pas respecté et comme nous n'avons pas la garantie des organisateurs qu'ils arriveront à le faire respecter, j'ai interdit la déambulation. Et les personnes qui se rendraient à cette manifestation encourent des sanctions", prévient-il.

Une décision jugée "injuste" par les organisateurs

Une décision difficile à accepter pour les organisateurs. "On trouve ça assez injuste, réagit Marc Cousin, l'un des quatre organisateurs qui avaient déclaré la manifestation en préfecture et qui se dit "déconcerté". Le gouvernement continue à faire des choses, à passer des lois mais nous, de l'autre côté, on a de moins en moins de possibilités de s'exprimer. On voit qu'un durcissement se met en place. On proteste d'abord contre les masques pour les enfants et le président n'a fait aucune allusion à ça donc il n'y a aucune raison qu'on s'arrête. Surtout quand on sait l'importance de notre manifestation dans les médias, puisque Prades est la ville de Jean Castex".

Le collectif annule néanmoins son appel à manifester ce samedi et appelle les manifestants à ne pas s'y rendre, "parce que de toute façon on sait qu'on en fait pas le poids", dit Marc Cousin. Mais le collectif prévoit de déposer une nouvelle demande de manifestation pour samedi prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess