Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Quevilly Habitat a déployé le prélèvement à la source

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les salariés du bailleur social "Quevilly Habitat" au Grand Quevilly près de Rouen ont été prélevés pour la toute première fois à la source. Les salariés n'ont pas été surpris car, depuis le mois d'octobre, l'entreprise est un site pilote.

Les équipes de Quevilly Habitat ont mis en oeuvre le prélèvement à la source
Les équipes de Quevilly Habitat ont mis en oeuvre le prélèvement à la source © Radio France - Flavien Groyer

Le Grand-Quevilly, France

L'entreprise "Quevilly Habitat" au Grand Quevilly semble avoir réussi à mettre en place le prélèvement à la source sans accroc. Il n'y a pas eu de surprise pour les salariés qui connaissaient déjà le taux prélevé sur leur salaire depuis octobre 2018, l'entreprise étant un "site pilote".   

"Une mise en place très simple"

"On a commencé l'information des salariés dès avril 2018 et on a été entreprise pilote depuis octobre 2018" explique Estelle Rémy, directrice des ressources humaines à Quevilly Habitat. Etre entreprise pilote permettait à la société de participer à un test grandeur nature. Dès fin octobre 2018, les 200 salariés ont reçu leur bulletin de paie avec le montant qui sera prélevé en janvier 2019 sans pour autant être soustrait d'une partie des revenus. Ce système a permis aux employés de s'habituer progressivement au prélèvement à la source. "Je n'ai pas eu de problème, je savais que je serai prélevé de 60 euros" précise Nathalie, responsable des relations clients. 

Les ressources humaines insistent également sur la simplicité du prélèvement à la source : "c'est juste un taux à appliquer et on importe directement un fichier de l'inspection des finances" indique Estelle Rémy. Elle continue : "Il a juste fallu paramétrer les bulletins de salaire comme on fait pour la fusion des régimes de retraite".

Des salariés bien informés 

De nombreuses réunions d'information ont été organisées et la DRH a tenu de nombreuses permanences pour expliquer en détail le fonctionnement du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. "On a été bien accompagnés" assure Nathalie. 

Pas de surprises et pas d'effet psychologique non plus pour Maëlle du service RH : "Pour les premières fois on va se dire qu'on perçoit un salaire moins important mais au final ça change rien".

Seule inconnue, la date à laquelle Quevilly Habitat, le collecteur de l'impôt, devra verser l'argent à l'Etat. Elle pourrait avoir lieu début février à l'échéance des URSSAF : "On aimerait pas avoir de date car plus le délai est long, plus la trésorerie reste dans les caisses de l'entreprise" s'amuse Estelle Rémy, directrice des ressources humaines.