Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le prélèvement à la source, source d'inquiétude dans l'Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre

C'est un changement important qui débute en ce mois de janvier du côté de nos impôts. Nous sommes désormais prélevés à la source, c'est-à-dire sur nos salaires ou pensions de retraite versés à la fin du mois.

Prélèvement à la source
Prélèvement à la source © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Pour les indépendants, ce sera directement sur le compte en banque dès le 15 janvier.  Et pour beaucoup d'entre nous, c'est l'incertitude sur les montants qui seront prélevés par les impôts 

On a aucune idée de combien on sera prélevé - Thierry retraité

A Sens, Martine et Thierry tous les deux retraités, ont peur d'avoir une mauvaise surprise : " on va être prélevé directement sur nos retraites mais on a aucune idée de combien. La crainte c'est qu'il y ait des changements et qu'on constate une augmentation sur les prélèvements. On a plus confiance dans le gouvernement." Micheline, elle, a quand-même cherché à savoir combien sera prélevé sur sa pension : " j'ai cherché sur internet. _Ce sera 100 euros, voire plus._"

Je préférais payer par tiers- Vincent, intermittent

Pour les salariés aussi ce sera assez simple avec un même montant prélevé chaque mois.  Mais, ce ne sera pas le cas pour Vincent, il est intermittent du spectacle  : "je crois que je suis prélevé à 10% directement. J'ai des revenus très irréguliers, c'est pour cela que je préférais payer par tiers."

Cela nécessite  plus de travail et plus de budget  - Cécile, auto-entrepreneuse

Une gestion plus simple pour Vincent, mais plus couteuse pour Cécile. Elle est auto-entrepreneuse à Jouy et va payer plus cher son comptable : " c'est du temps passer en plus et des déclarations supplémentaires, ça nécessite  plus de travail. Par mois ça doit faire entre 40 et 50 euros. c'est un gros budget sur l'année." 

beaucoup d'inquiétude

Les problèmes ne sont pas réglés - Olivier Tricon, président de la CPME 89

Le patronat estime que les entreprises ne sont pas complètement prêtes pour le prélèvement à la source. Et dénonce une surcharge de travail. Olivier Tricon, viticulteur à Chablis est le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises dans l'Yonne : " beaucoup d'entreprises n'ont pas reçu encore le pourcentage de prélèvement ce qui va poser problème. Les cabinets comptables sont aussi inquiets. En terme de charge de travail et de mise en route en seulement quelques jours. C'est une contrainte et il peut y avoir des sanctions financières et pénales alors que nous faisons le travail de l'administration. L'état a toujours le dernier mot. Si c'est le même chantier qu'avec les cartes grises j'espère que le gouvernement a pris la bonne décision sinon les gens seront très mécontents."

On fait le travail de l'administration

Selon un autre syndicat patronal, l'U2P, le coût du prélèvement à la source, pour les entreprises, serait de 120 euros par an et par salarié

Vous pouvez modifier le taux d'imposition auquel vous serez prélevé sur le site impôts.gouv.fr, au 0809 401 401 ou en se rendant à leur centre de finances publiques.  Par ailleurs, pour ceux qui bénéficient d'avantages fiscaux, dans certains cas, ils recevront un acompte versé mi-janvier.  Le solde sera régularisé en septembre.