Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Angers : ouverture ce dimanche après-midi du premier hypermarché sans caissier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Ce dimanche, le groupe Casino expérimente à Angers l'ouverture d'un hypermarché sans caissier. Il s'agit d'une première en France pour un magasin de cette taille. 250 personnes ont manifesté leur mécontentement dans la matinée devant le magasin.

Caisse automatique dans un magasin Casino (illustration)
Caisse automatique dans un magasin Casino (illustration) © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Angers, France

Une ouverture dominicale qui fait polémique. Pour pouvoir ouvrir ce dimanche après-midi son hypermarché situé quartier de la Roseraie à Angers, le groupe Casino a décidé de se passer de ses 115 salariés. A partir de 12h30 et jusqu'à 21h, les clients ne peuvent donc utiliser que les caisses automatiques. Seuls des agents de sécurité et des animateurs, extérieurs à l'entreprise, seront présents pour assurer le bon fonctionnement, explique France 3

C'est une première en France pour un hypermarché. Luc Simon, le directeur du magasin, assure à nos collègues de France 3 que cette ouverture dominicale est nécessaire : "La concurrence c'est internet pour nous aujourd'hui. L'hypermarché doit s'adapter. On a des clients de proximité, des étudiants, qui veulent pouvoir disposer de leur supermarché toute la journée et tous les jours".

Une manifestation devant le magasin

Pour protester, environ 250 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté ce dimanche devant l'hypermarché, à l'appel de la CGT. "On combat cette vision du monde de la consommation à outrance que le patronat veut imposer à la société française", explique à franceinfo Jean Pastor, le délégué syndical central pour la CGT du groupe Casino.

Selon des journalistes sur place, la situation s'est tendue avec certains clients. 

Des élus opposés à cette expérimentation

"Quelque part, on est en train de créer un effet d'entraînement sur les autres enseignes. Et le problème, c'est que Casino veut seulement tirer le maximum de profits en enlevant le maximum de personnel", dénonce le syndicaliste.

Le maire d'Angers, Christophe Béchu, avait lui aussi réagi via Twitter au début du mois : "Cette décision participe à une surenchère dont personne ne sortira gagnant, car une société déshumanisée n’a pas d’avenir".

Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire, avait lui demandé au groupe Casino de revenir sur sa décision : "L'avenir du commerce durable est ailleurs".

Choix de la station

France Bleu