Économie – Social

Le premier port de l'Ardèche en construction au Pouzin

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 16 février 2015 à 6:00

Le fleuve Rhône depuis Soyons en Ardèche, novembre 2014
Le fleuve Rhône depuis Soyons en Ardèche, novembre 2014 © Radio France - Stéphane Milhomme

Le premier équipement public de ce type dans le département verra le jour à l'automne. Les travaux sont en cours à l'initiative de la CNR, la Compagnie Nationale du Rhône, et des collectivités locales.

La commune du Pouzin en Ardèche a le vent en poupe

Le site du Pouzin n'a pas été choisi au hasard par la Compagnie Nationale du Rhône. D'abord parce que la CNR possède déjà le terrain qui fait partie de son réseau de plateforme industrielle. Il y en a 18 au total dont 3 dans la Drôme, St-Vallier, Bourg-lès-Valence et la plus importante à Portes-lès-Valence. Parce qu'ensuite le site du Pouzin, le seul en Ardèche à être connecté avec le fleuve, accueille déjà des bateaux qui viennent chargés des céréales. Parce qu'enfin cette emprise était depuis longtemps destinée à une activité portuaire. Pour aménager et développer ce lieu, il a fallu trouver de l'argent. Les collectivités ont donc mis la main au portefeuille, ont soutenu la CNR. Ce port va coûter plus de 3 millions d'euros.

Un port de 9 hectares

Alors, le port va occuper un espace de 9 hectares, divisibles en plusieurs lots, embranchement possible avec la ligne SNCF à proximité, la ligne à fret sur la rive ardéchoise du Rhône. Les zones louées aux entreprises par la CNR permettront le stockage. Le quai sera également accessible à n'importe quelle société du secteur qui souhaite utiliser le transport fluvial. Des aménagements dans la ville sont également prévus notamment pour améliorer le passage des camions.

100 000 tonnes de marchandises

Selon la mairie du Pouzin, au moins 3 entreprises ont déjà fait part de leur intention de louer une partie du site. Des entreprises liées au secteur du BTP ou spécialisées dans le granulat. A moyen terme, l'objectif est d'atteindre un trafic de 100 mille tonnes de marchandises et au-delà. Les élus, eux, attendent évidemment des créations d'emplois. Peut-être une centaine.     

Le Pouzin se porte bien économiquement

La commune a décidément le vent en poupe sur le plan économique depuis quelques mois. Ce qui est une bonne nouvelle pour le territoire et ça permet d'oublier un peu les effets néfastes de la crise. En 2014, il y a eu l'installation d'un fabricant de chips, 40 emplois. Le double prévu d'ici deux ans. Et prochainement, selon les informations de France Bleu Drôme-Ardèche, une importante société allemande, qui construit des tunnelliers, et une autre, française, dans l'agroalimentaire, vont débarquer dans la petite ville ardéchoise à la longue tradition industrielle.