Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le prêt à taux zéro élargi pourrait booster l'économie rurale

jeudi 12 novembre 2015 à 5:00 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Une petite révolution s'annonce dans les règles d'attribution du prêt à taux zéro discuté ce jeudi au Parlement. Avec des critères assouplis, il pourrait désormais concerner deux fois plus de ménages et s'appliquer désormais au bâtiment ancien à la campagne.

Le nouveau prêt à taux zéro devrait s'appliquer l'an prochain
Le nouveau prêt à taux zéro devrait s'appliquer l'an prochain © Maxppp - Jean-François FREY

La mesure était annoncée de longue date. Elle pourrait donc s'appliquer dès janvier. Les critères d'attribution du prêt à taux zéro (PTZ) vont être revus pour permettre à davantage de particuliers d'en bénéficier : 120.000 ménages pourraient être concernés l'an prochain. Parmi les nouveautés, une extension de la définition de la zone rurale. 

Lutter contre les bâtiments abandonnés à la campagne

Jusqu'à présent seules 200 communes berrichonnes étaient recensées dans la liste des zones rurales où s'appliquait le prêt à taux zéro sur les bâtiments anciens. Désormais, tout le Berry est inscrit en zone C -la zone dite détendue, où le marché immobilier est loin d'être saturé - à l'exception des agglomérations de Bourges et de Châteauroux. **

Sont concernés les bâtiments neufs et les logements anciens à réhabiliter - à condition que les travaux représentent au moins 25 % du prix d'achat de la maison. Une mesure saluée par les maires de communes rurales qui espèrent attirés ainsi de nouveaux habitants . En témoigne le maire de Saint Valentin dans l'Indre, Pierre Rousseau : "Je pense que ca peut permettre à des maisons à vendre depuis un certain temps de trouver un acquéreur. Ca va peut être débloquer certaine situation".  Même s'ils sont conscients que le prêt ne suffira pas à attirer de nouveaux ménages et que des efforts doivent être faits** pour conserver des écoles, des commerces, des services publics en zone rurale, les élus sont nombreux à considérer cette annonce comme un vrai coup de pouce.

D'autant que le prêt à taux zéro est cumulable explique Hélène Mathely, de l'Adil 36 -Association départementale d'information sur le logement : "Ce prêt est cumulable avec l'Eco prêt à taux zéro, un prêt pour les travaux d'économie d'énergie. Ca peut vraiment aider des ménages..."

Hélène Mathely, de l'Adil 36

Des plafonds relevés

Autre évolution, les plafonds de revenus des ménages sont revus à la hausse. Concrètement, pour prétendre à ce prêt à taux zéro en zone C, un couple avec 2 enfants ne devait pas gagner plus de 44 000 euros. Désormais, le plafond est relevé à 48 000 euros. 

Le PTZ pourra représenter jusque 40 % du montant total du prêt et sa durée de remboursement est allongé à 20 ans minimum. Enfin, la loi prévoirait un différé de remboursement allongé : désormais, les ménages pourront commencer à rembourser ce prêt au bout de 5, 10 ou 15 ans, sous condition de revenu. 

Ces nouveaux critères seront discuté ce jeudi au Parlement dans le cadre du projet de loi de finance défendu par la Ministre du Logement Sylvia Pinel