Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le principal syndicat de médecins demande une augmentation du prix des consultations

jeudi 27 août 2015 à 12:41 France Bleu

Le syndicat CSMF, premier syndicat chez les médecins, souhaite que le tarif de base de la consultation soit relevé de 23 à 30 euros "minimum", chez les généralistes comme les spécialistes. Pour l’heure le gouvernement ne veut pas engager de discussion avant les élections professionnelles qui auront lieu en octobre.

Le prix de la consultation chez un généraliste est pour l'heure fixé à 23 euros
Le prix de la consultation chez un généraliste est pour l'heure fixé à 23 euros © MaxPPP

"Un tarif de base minimum de 30 euros pour les médecins généralistes et spécialistes" : c’est ce qu’a demandé mercredi le président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), Jean-Paul Ortiz, qui représente les médecins généralistes et spécialistes libéraux. 

"Nous n’allons pas nous battre pour des augmentations de deux euros" , affirme Jean-Paul Ortiz, qui préconise donc pour les généralistes une augmentation de sept euros minimum, de 23€ actuellement à 30€, et de 28€ à 30€ voire plus pour les spécialistes. 

"Le tarif de 23 euros est déconnecté de la réalité quotidienne du médecin généraliste. C’est l’une des raisons majeures de la crise profonde exprimée par les médecins et de la désaffection pour la médecine générale". — Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF

Pas de discussions avant octobre

Ce n’est pas la première fois que des organisations syndicales de médecins demandent une hausse du tarif des consultations . En mars dernier, le syndicat de généralistes MG France avait appelé les médecins à augmenter eux-mêmes le prix des consultations, de 23 à 25€. 

Mais pour l’heure, ni le gouvernement ni l’Assurance Maladie ne veulent engager de discussions : ils veulent attendre les prochaines élections professionnelles, qui auront lieu le 12 octobre, pour ouvrir de nouvelles négociations en vue d’une nouvelle convention avec l’Etat dans le courant de l’année 2016. En attendant, la CSMF appelle les sénateurs, qui examineront le projet de loi Santé à partir du 14 septembre, à amender en profondeur le texte.