Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le prix de l'électricité en hausse de près de 6% : est-ce justifié ?

-
Par , France Bleu

Les tarifs réglementés de l'électricité vont augmenter de près de 6% ce samedi 1er juin. La décision a été publiée au journal officiel. Une telle hausse est inédite depuis 20 ans, elle est "injuste et anormale" pour les associations de consommateurs CLCV et l'UFC Que Choisir.

Les tarifs réglementés de l'électricité vont augmenter de près de 6% en ce samedi 1er juin.
Les tarifs réglementés de l'électricité vont augmenter de près de 6% en ce samedi 1er juin. © AFP - JENS BUTTNER

France

Les tarifs réglementés vont progresser de 5,9% en moyenne dès samedi, selon une décision publiée jeudi 30 mai au Journal officiel. Une telle hausse est inédite depuis 20 ans. Ils correspondent au "tarif bleu" d'EDF, auquel souscrivent 25 millions de foyers. Mais cette flambée des prix est contestée par les associations de consommateurs : CLCV et l'UFC Que Choisir vont saisir le Conseil d'État. Alors cette hausse est-elle justifiée ? 

L'énergie augmente et l'électricité ne fait pas exception

Une partie de cette hausse est liée à la flambée des prix de l'énergie en général : pétrole, gaz, tonne de CO2, etc... L'électricité suit donc la tendance. Par ailleurs, l'avantage compétitif du nucléaire français est en chute libre : les coûts des vieilles centrales nucléaires augmentent et les nouvelles, en construction, comme l'EPR de Flamanville, s'avèrent beaucoup plus chères que prévu...

Enfin, les taxes - qui représentent un tiers du prix de l'électricité - grimpent aussi : +40% entre 2012 et 2016.

Les coûts d'EDF n'augmenteraient que de 3%

Les associations de consommateurs ne contestent pas cette hausse des coûts d'EDF. Mais ces coûts, selon elles, n'augmentent que de 3%. Alors pourquoi une hausse de 6% ? D'après elles, c'est uniquement pour faire vivre les concurrents de l'opérateur historique. Depuis 2010, pour que le marché soit non faussé, EDF doit leur vendre un quart de son énergie nucléaire à prix d'ami.  Or, ces concurrents se sont multipliés ces dernières années. Il n'y a donc pas assez de cette électricité nucléaire pour tout le monde et les concurrents d'EDF doivent se fournir sur le marché, plus cher. C'est donc pour compenser ce surcoût que l'électricité augmente de 6% et non 3%.

Ce calcul serait responsable de 40% de la hausse des prix selon l'Autorité de la concurrence, qui appelle à le revoir, tout comme les associations de consommateurs.

  - Aucun(e)
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu