Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le prix du fioul domestique déjà très bas à cause du confinement pourrait encore baisser

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Si vous vous chauffez au fioul, vous pouvez vous réjouir : le prix du carburant domestique n’a jamais été aussi bas, entre 65 et 70 centimes par litre et ce n’est peut être pas fini.

Les livreurs de fuel domestique ont presque trop de travail en ce moment
Les livreurs de fuel domestique ont presque trop de travail en ce moment © Radio France - Yves Renaud

La période de confinement n’a pas que des côtés négatifs : la crise mondiale que connaît le pétrole en ce moment avec une chute vertigineuse des cours a du bon. Comme le confirme Nicolas Mourelon, le gérant de l’entreprise DL Lub, installée à Roche-la-Molière, tout près de Saint-Étienne. 

"On a fait un très bon mois de mars parce que les gens étaient confinés chez eux et avaient le temps de faire rentrer du fioul et il n'était déjà pas cher" explique-t-il. "Et en avril, avec cette forte baisse du pétrole, ça continue, la demande est forte. Je n'ai jamais vu ça et les cours vont encore baisser. Le bon moment pour faire le plein, c'est la semaine prochaine"

Les livraisons de l'été anticipées

En tout cas, les professionnels ne manquent absolument pas de travail. Grâce à cette double opportunité pour le consommateur, celle du confinement et celle de la baisse des prix, ils sont obligés de mettre les bouchées doubles. C’est le cas par exemple de l’entreprise familiale Dutrieux de Saint-Just-Saint-Rambert, qui a presque trop de travail en ce moment selon Jean-Michel Dutrieux.

"J'ai trop de boulot, mais faut pas se plaindre, il y a tellement d'entreprises qui font zéro chiffre d'affaire" se console-t-il. "On n'a même pas pu fournir tout le monde parce que les gens se sont affolés au début. Les clients ont anticipé leur livraison habituelle de l'été et même de septembre." 

Personne en chômage technique

Même constat pour l’entreprise DL Lub, qui tourne a plein régime en ce moment. "Nous, on a personne en chômage technique, ça permet de préserver le personnel et deuxièmement d'assurer parfaitement les livraisons comme d'habitude en prenant toutes les précautions avec une bonne procédure de livraison", détaille Nicolas Mourelon.

Les deux entreprises estiment que le prix du pétrole brut risque encore de baisser la semaine prochaine. Une opportunité dont vont sans doute essayer de profiter ceux qui n’ont pas encore fait le plein de leurs cuve.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess