Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le prix du litre de gazole est passé sous le seuil symbolique d'un euro

mardi 29 décembre 2015 à 9:08 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Les prix du gazole à la pompe ont continué la semaine dernière leur chute, selon les chiffres officiels publiés lundi. Le prix moyen de ce carburant s'élève en moyenne à 99,35 centimes d'euro le litre.

Le litre de gazole passe ici sous la barre des un euro.
Le litre de gazole passe ici sous la barre des un euro. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

99,35 centimes d'euro par litre pour le gazole : la semaine dernière, le gazole a passé le seuil symbolique d'un euro, selon les chiffres officiels publiés lundi. Un chiffre encore en baisse par rapport à la semaine précédente, où le prix moyen du carburant le plus vendu (80% des volumes écoulés) s'établissait à 1,0018 euro

C'est le niveau le plus bas du gazole depuis le 17 juillet 2009 : le prix moyen du gazole à la pompe avait alors atteint 98,5 centimes d'euro le litre. L'essence sans-plomb suit le même mouvement : le SP95 valait en moyenne 1,2531 euro le litre contre 1,2586 la semaine précédente ; et 1,3136 euro le litre de SP98 contre 1,3202 euro la semaine précédente. 

Le cours du pétrole en chute libre

Ces prix extrêmement faibles s'expliquent par le fait que les tarifs suivent le cours du baril de pétrole brut, en chute libre depuis un an et demi. 

Le cours du pétrole Brent s'établissait, le 21 décembre, à son plus bas niveau depuis juillet 2004, à 36,04 dollars. Par rapport à 2014, cela représente une baisse de plus de 60%. L'évolution à venir sera soumise à la décision iranienne de revenir, ou pas, sur le marché pétrolier.

>> A LIRE AUSSI : Pourquoi les prix de l'essence baissent-ils ?