Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le projet d'usine de méthanisation à Bourgogne-Fresne avance

lundi 27 août 2018 à 19:00 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

Dans la Marne, à Bourgogne-Fresne, le projet d'usine de méthanisation MéthaBaz avance à grands pas. Après le vote du conseil municipal en faveur du projet en juillet, c'est le commissaire enquêteur qui a rendu un avis favorable il y a quelques jours.

Un tracteur dans un champ d'Ile de France.
Un tracteur dans un champ d'Ile de France. © Maxppp - Bruno Levesque

Marne, France

Le projet d'usine de méthanisation à Bourgogne-Fresne progresse. Cette usine doit permettre de traiter 36 000 tonnes de déchets agricoles par an, pour les transformer en une énergie renouvelable, le biogaz. Le projet a été imaginé par une trentaine d'agriculteurs de la région en 2012, en partenariat avec le groupe industriel énergétique Engie. Il doit permettre la création de trois emplois au moins.

Il a aussi provoqué l'indignation de riverains des communes alentours, qui craignent d'être gênés par des odeurs, par le bruit ou encore par le passage des camions. Ils ont même créé une association.

Mais il y a un mois, le conseil municipal de la commune a voté en faveur du projet. Et il y a quelques jours, c'est le commissaire enquêteur (personne indépendante chargée par un juge de procéder à une enquête publique), qui a rendu un avis favorable. Avec tout de même quelques recommandations et modifications à apporter, explique Benoît Liesch, le Président de MéthaBaz : "La fermeture des bâtiments qui vont recevoir les produits les plus odorants, associer la population pour la présentation du projet, mettre en place un jury de nez, pour suivre l'état odeur du site....".

Les responsables de l'usine optimistes sur la concrétisation du projet

Benoit Liesch, également agriculteur à Warmeriville  se dit très optimiste sur la concrétisation du projet. "Ces recommandations étaient déjà plus ou moins prévues dans notre cahier des charges, et on y est tout à fait favorable.", explique-t-il.

Pour répondre au mécontentement des riverains, il compte aussi mettre en place des réunion participatives en septembre. "Pour expliquer aux gens notre point de vue, et expliquer que normalement, il n'y aura pas de nuisances pour eux."

Benoit Liesch et les autres membres de la société MéthaBaz vont devoir attendre octobre pour être sur que l'usine de méthanisation voit le jour. C'est à cette date que le Coderst, le Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques se prononcera. 

Si le projet est validé, en mi-2019 les travaux devraient commencer. Et mi-2020, l'usine devrait démarrer, selon Benoit Liesch.