Économie – Social

Le projet de LGV Perpignan-Montpellier relancé

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon jeudi 19 juin 2014 à 16:44

TGV-Est
TGV-Est © MaxPPP

La ligne à grande vitesse "se fera" promet le préfet de la région Languedoc-Roussillon. Dans un courrier, le secrétaire d'Etat aux transports souhaite qu'un tracé définitif soit proposé fin 2015, avec un lancement du chantier, si tout va bien, en 2017.

La ligne à grande vitesse entre Perpignan et Montpellier "se fera ". C'est la promesse du préfet de région Languedoc-Roussillon, après un comité de pilotage du projet mercredi soir. Pierre de Bousquet a reçu une lettre du secrétaire d'Etat aux transports, en date du 16 juin. Dans le courrier, Frédéric Cuvilier lui confirme que les études sur le projet de ligne nouvelle sont relancées. Et il va plus loin : il demande à Réseau Ferré de France de proposer "un tracé définitif de la ligne à la fin de l'année 2015 " . Une fois ce tracé approuvé, l'enquête publique pourrait être lancée avant la fin 2016. Les premiers coups de pioche seraient alors donnés en 2017, voire 2018.

On veut croire que la promesse sera tenue, car 52 millions d'euros d'argent public vont être investis d'ici fin 2015 : 32 millions pour les études, 20 millions pour acquérir les terrains tout le long du tracé.

Un scénario impensable il y a un an

Il y encore un an, ce scénario était impensable. Dans son rapport "Mobilités 21", remis le 9 juillet 2013, la commission Duron avait fait le tri dans les projets de lignes à grande vitesse. Sur la base du document, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avait alors considéré que le projet Montpellier-Perpignan n'était pas prioritaire. Le lancement d'un éventuel chantier était alors renvoyé à l'après 2030, "aux calendes grecques ".

L'Etat avait finalement changé d'avis début 2014, après l'inauguration en grande pompe de l'offre commerciale directe entre Paris et Barcelone. Il faut dire que le gouvernement espagnol a lourdement insisté pour ce chaînon manquant Perpignan-Montpellier soit enfin transformé en un tronçon grande vitesse, pour relier plus rapidement la capitale française à celle de la Catalogne.

Partager sur :