Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le projet de village des marques reprend forme à Sorigny

-
Par , France Bleu Touraine

Une association vient de voir le jour à Sorigny. Elle vise à promouvoir le nouveau projet de village des marques, actuellement à l'étude. Une nouvelle mouture qui prendrait en compte les réflexions émises lors du refus de novembre 2018. Cette fois, le maire de la commune se dit confiant.

Le village des marques de Nailloux, au sud de Toulouse
Le village des marques de Nailloux, au sud de Toulouse © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE / MAXPPP

Sorigny, France

Le projet de village des marques est en train d'être relancé à Sorigny. Ce projet de création de 150 à 200 boutiques sur 20 000 mètres carrés dans cette commune au sud de Tours avait été retoqué par la CNAC, la Commision nationale d'aménagement commercial, en novembre 2018. Mais malgré ce refus, un nouveau projet est donc à l'étude. 

"Les mentalités ont changé" - Alain Esnault, le maire de Sorigny

Un nouveau projet porté par le même promoteur. Et comme à l'époque, par le maire de la commune, par ailleurs président de la Communauté de communes Touraine Vallée de l'Indre. Mais cette fois, Alain Esnault se veut confiant. Le nouveau projet tiendra compte, dit-il, des recommandations de la CNAC. Et puis certaines oppositions ont, selon lui, cédé. "Les mentalités ont changé. Après ce refus, un certain nombre d'entre nous se sont rendus compte qu'on a peut-être fait une erreur de refuser un équipement de ce type, créateur, même si certains ne veulent pas l'entendre, de 500 à 600 emplois, alors que l'on est en train de perdre de l'emploi partout sur la métropole, Michelin, Tupperware, Hutchinson, qui licencient sur Joué-lès-Tours. _Je suis assez confiant aujourd'hui_, les relations avec la métropole ne sont pas mauvaises. Je pense que nous n'aurons pas les mêmes oppositions de la part des commerçants". 

"On a des parlementaires, des gens qui changent d'avis, mais pas nous !" - Sylvain Debeure, le président des Unions commerciales d'Indre-et-Loire

Sylvain Debeure, lui, n'est pas du tout de cet avis ! Le président de la Fédération des unions commerciales en Indre-et-Loire se dit prêt à se mobiliser à nouveau si un nouveau projet de village des marques était déposé. "En tant que président départemental des unions commerciales, je représente sur les 32 unions commerciales 1500 commerçants et artisans, et nous, nous ne sommes pas du tout favorables à ce montage de projet. Donc je sais très bien, sans les nommer, on a des parlementaires, des gens qui changent d'avis, mais pas nous ! Tous les départements environnants n'en veulent pas, on est clair là-dessus". 

Le projet ne sera de toute façon pas finalisé avant les prochaines élections municipales, selon le maire de Sorigny. Pour aider ce dernier à "faire passer la pilule" cette fois ci, une nouvelle association vient d'ailleurs de se créer, avec pour l'instant une vingtaine d'adhérents. Le but de Val Touraine Village est de faire de la communication et de la publicité autour du nouveau projet quand celui-ci sera déposé.

Choix de la station

France Bleu