Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le Puy-en-Velay : le marché du samedi remplacé par un mini-marché quotidien

Le Puy-en-Velay, France

Face à l'épidémie de coronavirus, la ville du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, a décidé de suspendre son marché du samedi. Les producteurs auront la possibilité, en plus petit nombre, de vendre leurs marchandises un jour dans la semaine.

Lieu très fréquenté, le marché du samedi est suspendu au Puy.
Lieu très fréquenté, le marché du samedi est suspendu au Puy. © Maxppp - TARDIVON JC

La décision a été un vrai coup de massue pour les producteurs altiligériens en cette fin de semaine : le grand marché du samedi au Puy en Velay est suspendu, à cause de l’épidémie. Chaque début de weekend ce sont une bonne trentaine de producteurs qui se concentrent place du Breuil pour fournir les clients qui viennent parfois des départements voisins pour se ravitailler, mais devant les risques de contamination, le maire du Puy, Michel Chapuis, n’a pas hésité longtemps à suspendre ce rassemblement, notamment après avoir discuté avec des médecins : "Le directeur de l’hôpital et le président de la communauté médicale hospitalière m'ont fortement recommandé de ne pas tenir le marché. Ils m'ont donné un chiffre : 2 personnes qui seraient porteuses du virus et qui dans le cadre du marché en contamineraient 4 chacune, à la fin du marché ce seraient 528 personnes contaminées, dont entre 10 et 15% qui développeraient une forme grave du virus."

"Bon sens et savoir-vivre"

Pour accompagner les producteurs privés du marché du samedi, la ville du Puy va mettre en place un marché tournant : 4 ou 5 producteurs par jour, répartis à différents endroits de la ville. Cette nouvelle organisation serait un moindre mal pour Yannick Fialip, le président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire : "La place du Breuil est assez grande, on peut trouver des solutions autour pour placer les producteurs avec suffisamment d'espace entre eux pour éviter les consommateurs agglutinés. On part du principe qu'on gère de l'alimentation est qu'il faudra en acheter tous les jours. Après il faut du bon sens et du savoir vivre".

Mais pour les producteurs, les semaines sont organisées de façon stricte et les autres jours il n’y aura pas forcément la place pour tenir un stand au marché regrette ce fromager altiligérien : " il y a des jours où je transforme, d'autres où je suis dans les champs parce que pour nous la vie ne change pas. On a les animaux à sortir, les clôtures à gérer, les semis. Tout cela, il faut qu'on le fasse". Mais ce fromager sera bien contraint de s’adapter. Le marché du Puy-en-Velay c’est habituellement 70% de ses ventes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu