Économie – Social

Le quotidien La Marseillaise est sauvé au détriment de l'emploi

Par Aurélie Lagain, Jérôme Plaidi et Thierry Riera, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse jeudi 16 avril 2015 à 7:28 Mis à jour le jeudi 16 avril 2015 à 12:33

Edition la Marseillaise du 16/04/15
Edition la Marseillaise du 16/04/15 © Aurélie Lagain / Radio France

La Marseillaise, en redressement judiciaire depuis fin novembre, est sauvée. Le tribunal de commerce a validé mercredi la seule offre encore en lice. Mais la poursuite du titre se fait au prix d'importantes suppressions d'emplois.

Le journal La Marseillaise est sauvé de la faillite . Le quotidien a officiellement trouvé un repreneur mercredi. Le tribunal de commerce de Marseille a donné son feu vert aux éditions des Fédérés ,**** dirigées par le secrétaire départemental du Parti Communiste des Bouches-du-Rhône, Pierre Dharréville.

De nombreuses suppressions de postes

91 emplois (sur 208) sont supprimés, soit 40% des effectifs . Le plan de reprise prévoit par ailleurs une évolution de La Marseillaise autour de trois axes :

l'amélioration des éditions papier le développement sur internet l'organisation de rencontres pour créer un média de lien Dans le Gard, La Marseillaise, c'est 14 emplois , dont quatre à l'agence d'Alès , qui devrait fermer ses portes.

La Marseillaise/ Enrobé

Les éditions Vaucluse, Var et Alpes de Haute-Provence regroupées

Le journal va être réorganisé, avec le regroupement des éditions Vaucluse, Var, Alpes-de-Haute-Provence .

LA Marseillaise enro OK JEUDI MATIN