Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le recours contre le PSE à Cargill Haubourdin rejeté par le tribunal administratif

-
Par , France Bleu Nord

Ce mercredi, le tribunal administratif de Lille a rejeté la demande la CGT d'annuler le plan de sauvegarde de l'emploi à l'usine Cargill d'Haubourdin dans le Nord. Il est donc validé. 170 salariés sur les 300 que compte l'entreprise doivent être licenciés. Les salariés font appel de cette décision.

170 emplois sur les 320 que compte l'entreprise doivent être supprimés
170 emplois sur les 320 que compte l'entreprise doivent être supprimés © Radio France - Cécile Bidault

Ils n'étaient pas très surpris de la décision. Le tribunal administratif de Lille a rejeté la demande de la CGT de l'usine Cargill d'Haubourdin près d'Armentières. Ces salariés du géant américain du négoce et de la transformation des matières premières agricoles contestaient le plan de sauvegarde de l'emploi, décidé par leur entreprise au mois de novembre 2019. 170 des 300 salariés de l'entreprise doivent être licenciés.

Mais ce mercredi, le juge administratif a estimé que l'entreprise Cargill n'avait pas commis d'erreur dans l'établissement de ce PSE et notamment concernant la communication aux salariés de la comptabilité de l'entreprise, ce que dénonçait la CGT et son avocat Fiodor Rilov. "Cette comptabilité existe, mais on ne nous l'a jamais donné", explique Fiodor Rilov à l'AFP.

Dans un communiqué la direction de Cargill se félicite de cette décision et parle d'un "nouveau camouflet" infligé à la CGT. "Bas les masques et halte aux postures politiques", ajoute le communiqué.

La CGT va faire appel de cette décision. Ils espèrent également une décision plus favorable dans un autre recours contre le plan social, judiciaire celui-ci, qui sera examiné le 23 mars devant la Cour d'appel de Douai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess