Économie – Social

Le remboursement des lunettes par les mutuelles bientôt plafonné à 470 euros

France Bleu mardi 1 juillet 2014 à 11:29

Lunettes (illustration)
Lunettes (illustration) © Radio France

Le gouvernement a présenté lundi un projet de décret qui plafonnera le remboursement des lunettes à 470 euros, dont 150 maximum pour les montures. Une mesure qui a pour objectif de faire baisser le coût global des lunettes sur le marché.

Le décret devrait être effectif à partir d'avril 2015, mais les mutuelles auront jusqu'à fin 2017 pour s'y plier : le remboursement des lunettes va être plafonné à 470 euros. Ce décret fait partie d'un ensemble de mesures destiné à améliorer les couvertures santé, alors que, selon la Mutualité française, près de deux millions de Français renoncent à des soins d'optique chaque année pour des raisons financières.

Concrètement, pour des lunettes à verres simples, le remboursement par la mutuelle sera plafonné à 470 euros, et pas plus de 150 euros pour les montures . Ce qui signifie que si les montures coûtent 150 euros, les verres pourront être pris en charge à hauteur de 320 euros – et 370 euros pour des montures à 100 euros, et ainsi de suite. Pour les verres complexes, le plafond sera fixé à 750 euros, et 850 pour les verres très complexes.

Une fiscalité allégée en contrepartie

Objectif affirmé de la mesure : faire baisser le prix d'achat des lunettes. Le ministère de la Santé explique que "plus les complémentaires remboursent, plus les prix augmentent ; et plus les prix augmentent, plus le prix des complémentaires croît également ". La ministre Marisol Touraine cherche donc à mettre fin à un cercle vicieux d'augmentation des prix , et "casser cette spirale inflationniste ". 

Cette mesure s'insère dans le cadre de contrats "responsables et solidaires " des complémentaires , une réforme incluse dans le budget de la Sécu. Ces contrats accorderont des avantages fiscaux aux complémentaires si un certain nombre de critères sont remplis. Le respect de ces plafonds fait partie de ces critères. Un autre critère sera le plafonnement des remboursements de dépassements d'honoraires, qui ne pourront, à terme, pas excéder 100% du tarif remboursé par la Sécu.