Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le représentant des avocats de Tours espère qu'un compromis sera trouvé, mardi soir, à Matignon.

-
Par , France Bleu Touraine

Après 4 semaines d'une grève très suivie, le représentant des avocats du barreau de Tours espère que la réunion prévue ce mardi 4 février à 19H30 à Matignon va permettre de trouver un compromis.

Une manifestation parmi les multiples mobilisations des avocats, depuis un mois, dans toute la France : un SOS formé avec des éditions du code pénal  par les avocats d'Orléans
Une manifestation parmi les multiples mobilisations des avocats, depuis un mois, dans toute la France : un SOS formé avec des éditions du code pénal par les avocats d'Orléans © Maxppp - PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP

C'est le première fois que le Premier Ministre prend directement le dossier en main. Ce mouvement pour la défense du régime de retraite autonome des avocats est très suivi, à Tours, et leur représentant espère qu'un compromis sera enfin trouvé.

"On peut espérer que si le Premier Ministre propose une réunion (...) c'est parce qu'il a fait un pas vers nous. En tout cas, c'est ce que je souhaite" explique Maître Brault-Jamin.

A propos des négociations à Matignon

"On est conscient, évidemment, que des efforts doivent être faits par tous. D'ailleurs, ce n'est absolument pas le problème de la profession puisque nous sommes déjà solidaires avec les autres régimes même si on a notre caisse autonome. Le problème est que notre profession est la plus impactée par le projet de réforme. On ne comprend pas comment on peut, à la fois, dire à des gens "on vous prélève deux fois plus et on vous diminue vos pensions de 30%". C'est incompréhensible, d'autant que ça touche les plus faibles économiquement d'entre nous. Il est évident que si il y a un pas de fait vers nous, nous ferons également un pas. Il nous faut une solution de sortie de crise après quatre semaines de blocage et je ne comprends pas qu'un état de droit ne comprenne pas qu'il faut sortir de cette situation". 

Le bâtonnier de Tours conteste formellement que la grève des avocats ait un impact sur la surpopulation carcérale

Si le bâtonnier de Tours espère qu'un compromis sera enfin trouvé, c'est aussi parce que l'ambiance est de plus en plus tendue au tribunal, au fil des semaines, en raison du renvoi de la plupart des affaires. Les avocats tourangeaux n'ont pas apprécié non plus que le président du tribunal judiciaire interviewé mardi dernier sur France Bleu Touraine, dise que la grève des avocats contribuaient à la surpopulation carcérale à la maison d'arrêt de Tours. "_L'Etat, pour la situation de la maison d'arrêt de Tours, a déjà été condamné par le tribunal administratif d'Orléans en 2012 pour surpopulation, donc la situation n'est pas nouvelle_. Ca veut dire que le ministère de la justice ne prend pas les mesures nécessaires et ne fixe pas de budget pour que la maison d'arrêt de Tours soit adaptée à la population du département" affirme Maître Brault-Jamin. 

A propos de la surpopulation carcérale

Le bâtonnier ajoute un deuxième élément : "A la maison d'arrêt de Tours, vous avez finalement beaucoup de détenus qui ne sont pas de notre département. Le Loiret, le Loir-et-Cher et les autres départements limitrophes mettent en détention provisoire leurs propres détenus à Tours. C'est pour ça qu'en décembre dernier, avant notre mouvement de grève, la maison d'arrêt était déjà à plus de 200% de surpopulation carcérale. On est dans une situation inadmissible parce que personne, au niveau étatique, au niveau gouvernemental, ne prend la mesure des choses malgré des condamnations judiciaires parfaitement claires".  

Par ailleurs, plusieurs dizaines d'avocats de Tours prévoient de participer lundi 3 février à une manifestation nationale contre la réforme des retraites, à Paris.  Un bus est affrété, et d'autres avocats se rendront à Paris par leurs propres moyens. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu