Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le sac-à-dos innovant Gravipack, inventé à Sens, est commercialisé

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

A partir de ce lundi, le sac-à-dos "en apesanteur" du Sénonais Mohammed Errafi est mis en vente sur internet. Ce sac aux bretelles rigides permet de répartir la charge sur l'ensemble du corps, en soulageant les épaules. Son invention avait reçu une médaille d'argent au concours Lépine en mai 2018.

Mohammed Errafi aura mis cinq ans à concevoir et commercialiser son invention, le Gravipack
Mohammed Errafi aura mis cinq ans à concevoir et commercialiser son invention, le Gravipack © Radio France - Renaud Candelier

Sens, France

C'est l'aboutissement d'une aventure qui aura duré cinq ans pour Mohammed Errafi. L'inventeur parle désormais comme un chef d'entreprise : "aujourd'hui nous avons douze modèles et un stock tampon de 40.000 unités." Et les prochaines semaines vont être cruciales reconnait son collaborateur, le Sénonais Elarbi kerkri : "c'est un moment ultra important parce que c'est ce qui va conditionner la réussite ou pas de l'entreprise. Si ça fonctionne en France, ça peut fonctionner ailleurs."

Mohammed Errafi s'affiche aux côtés de stars internationales du sport

Depuis sa médaille au concours Lépine, l'inventeur a multiplié les contacts pour faire connaître son produit comme dans une vidéo où il le fait découvrir au coureur d'ultra-trails, le népalais Dawa Sherpa. Mohammed Errafi obtient aussi le soutien du footballeur international et Sénonais Bakari Sagna devenu investisseur dans la société : "nous nous sommes rencontrés par hasard dans le train. Nous avons échangé cinq minutes, il a essayé le sac et m'a dit - je n'ai jamais vu ça !"

L'entreprise Gravibag installée à Sens compte aujourd'hui deux salariés et un apprenti.  Elle revendique 1,2 million d'euros d'investissement. Pour financer notamment une fabrication qui s'est faite loin d'ici regrette Mohammed Errafi : "malheureusement, j'aurais aimé que ce soit en France, mais je n'ai pas pu parce que c'est un marché de masse. Nous sommes sur de très grosses quantités. Les sacs ont été fabriqués dans des ateliers en Asie."

L'inventeur assure qu'il n'a pas peur de la contrefaçon

Quand on demande à l'inventeur du Gravipack, s'il craint la contrefaçon, voici sa réponse : "il est certain qu'il sera copié. S'il est copié, c'est qu'il plaît. Nous avons trois partenaires en Asie, que l'on fait travailler et qui nous protègent. Le deal avec des entreprises, c'est d'avoir un pris très bas et la meilleure qualité possible, pour avoir les meilleurs retombées par le bouche-à-oreille."

Des sacs-à-dos à des prix abordables, pour le grand public

Les sacs sont vendus entre 79 et 129 euros et ils vont révolutionner le monde du sac-à-dos promet son inventeur : "aujourd'hui nous ne portons plus la valise. Il y a des roulettes. Donc il y a eu _un produit de rupture_. A l'avenir, avec notre produit, il y aura une rupture aussi. Tout le monde aura un sac-à-dos avec des inserts dedans. Cet insert se glisse dans les bretelles, il est invisible. Il permet de confondre la charge avec le centre de gravité du corps."

Mohammed Errafi croit au succès, il reversera un euro par sac à une association pour enfants non-voyants. Il aimerait aussi embaucher des travailleurs handicapés dans son entreprise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu