Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le salarié de la Redoute mis à pied pour avoir mangé une clémentine débouté par la justice

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Il avait été mis à pied une journée pour avoir mangé une clémentine en-dehors de ses temps de pause, en 2017. Le salarié du site logistique de la Redoute, à Wattrelos, qui avait contesté cette sanction devant les Prud’hommes, a été débouté. La décision est tombée ce jeudi.

Sur le site logistique de la Redoute à Wattrelos, Smaïl Bella avait mangé une clémentine en-dehors de son temps de pause, en 2017.
Sur le site logistique de la Redoute à Wattrelos, Smaïl Bella avait mangé une clémentine en-dehors de son temps de pause, en 2017. © Maxppp - Sebastien JARRY

Wattrelos, France

C'est une affaire qui avait beaucoup fait parler en 2017 : un salarié du site logistique de Wattrelos de la Redoute avait été mis à pied une journée, pour avoir mangé une clémentine, en-hors du temps officiel de pause, lors d'un arrêt de la chaîne. Il affirme qu'il avait mangé le fruit sur un banc, puis déposé ses épluchures sur son poste de travail, ce qui lui avait valu cette sanction, synonyme de perte de salaire de 70 euros brut.

Cette sanction, ce salarié l'a contestée devant le conseil des Prud'hommes de Roubaix, en septembre dernier. Lors de l'audience, la direction a assuré qu'il avait mangé sa clémentine à son poste, ce qui risquait de détériorer l'outil de travail. Smaïl Bella, qui travaille sur ce site depuis quatorze ans, et qui est également délégué du syndicat CGT, n'a pas obtenu gain de cause devant la justice, qui l'a débouté. La décision a été rendue ce jeudi.

Je trouve ça scandaleux - Smaïl Bella

Joint juste après avoir pris connaissance de cette décision, Smaïl Bella réagit : "je trouve ça scandaleux, je suis sous le choc. La sanction de la Redoute était déjà complètement disproportionnée, et là j'ai l'impression que la justice n'existe pas".

Le représentant CGT attend de connaître les motivations du jugement pour se prononcer, mais il n'exclue pas de faire appel de cette décision.

ECOUTEZ : la réaction de Smaïl Bella, débouté par les Prud'hommes de Roubaix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu