Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le salon Grand Ski à l'heure internationale

mardi 26 janvier 2016 à 18:11 Par Domitille Piron, France Bleu Pays de Savoie

Le salon Grand ski à SavoiExpo à Chambéry le 26 et 27 janvier, accueille plus de 1000 professionnels du tourisme. Les tours opérateurs rencontrent les offices de tourisme et stations de ski pour "acheter" de nouvelles destinations pour des touristes du monde entier.

Russes et européens restent les plus nombreux au salon
Russes et européens restent les plus nombreux au salon © Radio France - Domitille Piron

Chambéry, France

Pour sa 25ème édition, le salon accueille 245 sociétés exposantes (offices de tourisme, entreprises de transport, centres de loisirs...) pour répondre aux attentes des 459 tour-opérateurs internationaux. Le salon s'ouvre de plus en plus à l'international, deux "nouveaux" cette année entre à Grand Ski, ils sont Iraniens et Kazakhs. 55 pays différents sont représentés en tout, une clientèle qui fait du bien au monde de la montagne. Le directeur d'Atout France, Christian Mantei s'en réjouit.

On a une progression des marchés asiatiques et sur l'Océanie de plus de 50% et 18% de plus sur l'Amérique latine. Ce sont des nouveaux marchés et le marché européen est consolidé. 

De plus en plus de touristes étrangers dans les stations de montagne donc et une nécessaire adaptation. Les clients changent alors les personnels et entreprises évoluent pour ne pas perdre une clientèle attirée également par les stations italiennes, autrichiennes ou nord-américaines. Pour Arnaud Jamson, directeur adjoint de l'office de tourisme de Chamonix-Mont-Blanc, c'est presque un service à la demande qu'il faut rendre à la clientèle étrangère. 

Arnaud Jamson, directeur adjoint de l'Office de Tourisme de Chamonix

Le salon est organisé par Atout France et c'est un véritable thermomètre pour le secteur du tourisme de montagne. Malgré les attentats de novembre, les tours opérateurs ne semblent pas perdre du terrain, des questions sur la sécurité, au salon mais aussi celle des touristes, seront évidemment posées. Le directeur de France Montagne, l'organisme de promotion de la montagne en France et à l'étranger, Jean Marc Silva, est confiant les étrangers continuent de venir en station.

Jean Marc Silva, "la montagne a une image de destination sûre"

Les touristes allemands, britanniques, néerlandais et espagnols sont toujours les plus nombreux mais dans les allées du salon on aperçoit également des qataris, des chinois, des brésiliens et des bulgares très friands de sport de montagne. 

En France on aime surtout les paysages, la nature et la nourriture, enfin je crois qu'il n'y a rien qu'on ne puisse pas apprécier en France, explique un bulgare au salon.

Les chinois skient de plus en plus, ils apprennent à faire du ski dans le nord du pays et au Japon. D'ici quelques années les chinois iront skier partout dans le monde, selon un tour opérateur pékinois.

Les Chinois et l'office de tourisme de Chamonix négocient - Radio France
Les Chinois et l'office de tourisme de Chamonix négocient © Radio France - Domitille Piron

Les brésiliens aiment bien Courchevel, la station a beaucoup investi sur le marché brésilien. A Val Thorens, ils ont eu une bonne stratégie en rénovant la station. Val d'Isère aussi est très apprécié.