Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le SAMU du Nord recrute des opérateurs pour répondre aux appels non urgents du 15

-
Par , France Bleu Nord

Au Samu 59, de nouveaux opérateurs seront bientôt chargés de prendre les appels non urgents du 15 pour désengorger les urgences. Ils pourront donner des conseils, aider à prendre rendez-vous chez le médecin, le numéro d'une pharmacie de garde. Avec Pôle Emploi et l'ARS, le CHU recrute 18 opérateurs.

Au Samu 59, de nouveaux opérateurs seront bientôt chargés de prendre les appels non urgents du 15 pour désengorger les urgences
Au Samu 59, de nouveaux opérateurs seront bientôt chargés de prendre les appels non urgents du 15 pour désengorger les urgences © AFP - Philippe Huguen

Dans le cadre de la réforme du Service d’Accès aux Soins, le SAMU du Nord va bientôt accueillir de nouveaux opérateurs chargés de répondre aux appels non urgents du 15. L'objectif désengorger les urgences, et les appels au 15 en créant des postes d'opérateurs de soins non programmés. Ces opérateurs pourront donner des indications, orienter, aider à prendre rendez-vous chez un médecin autre que son généraliste, donner les coordonnées d'une pharmacie de garde. 

Un CDD de 3 mois renouvelable

Le Centre Hospitalier Universitaire de Lille recherche actuellement 18 personnes, pour des CDD de 3 mois renouvelables avec ensuite des évolutions possibles au sein du CHU.  Il existe un partenariat avec l'ARS, Pôle Emploi et le CHU. Le dispositif est lancé à Lille, et dans d'autres villes comme Lyon ou Paris, dans une quinzaine de villes, pour ensuite être étendu au niveau national en 2022. L'objectif c'est de désengorger les urgences et le 15, Patrick Goldstein est chef de service du samu au CHU de Lille "Ce qui est plus embêtant c'est les gens qui sont en difficulté et qui vont aller systématiquement aux urgences. Ce sont des personnes qui font de la température, une éruption cutanée, un gamin malade, un syndrome grippal. Il s'agit de les réorienter entre ce qui relève de la médecine de ville ou les urgences."

Une fois que vous avez fait le 15, s'il ne s'agit pas d'une urgence, vous serez en lien avec un opérateurs de soins : "Qui va demander ce qui se passe et avant tout vous demander si vous avez pensé à appeler votre médecin traitant, c'est la priorité absolu, ce n'est pas doctolib. Il faut penser à nos anciens, à ceux qui sont perdus. On a énormément de lien avec les jeunes maman qui ont un jeune bébé avec une première poussée dentaire et poussée de fièvre. Je vous assure que pour cette jeune maman, il s'agit vraiment d'une urgence, nous on comprend que c'est une urgence pour elle, il s'agit simplement de correctement l'orienter."

Pour ce poste, il n'est pas nécessaire d'avoir des connaissances médicales, Marie Lepers est responsable d'équipe à Pole Emploi Lille Grand Sud "C'est un plus d'avoir des connaissances médicales, mais ce n'est pas bloquant. Les personnes recherchées doivent avoir des capacités en terme d'écoute, d'empathie, une maîtrise de l'outil informatique. Il faut des personnes disponibles en terme de plage horaire, de nuit, de jour, weekend et soirée. Ce sont des postes ouverts parce qu'il n'y a pas de niveau de diplôme, d'expérience demandée. On va chercher les compétences des candidats à tenir le poste"  Les personnes recrutées seront formées ensuite pendant un mois. Rendez-vous sur le site de pôle emploi pour postuler. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess