Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Saphir, sous-marin nucléaire d'attaque, à Cherbourg pour y être démantelé

-
Par , France Bleu Cotentin

Le sous-marin nucléaire d'attaque Saphir termine sa dernière traversée à la base navale de Cherbourg ce mercredi. Parti de son port d'attache Toulon le 21 juin dernier, le navire doit être démantelé dans le port manchois.

Le sous-marin nucléaire d'attaque le Saphir est entré ce mercredi matin en petite rade de Cherbourg vers 8H15
Le sous-marin nucléaire d'attaque le Saphir est entré ce mercredi matin en petite rade de Cherbourg vers 8H15 © Radio France - Jean-Marc Pérez

Cherbourg-Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

C'est la dernière mission pour le Saphir, ce sous-marin mis en service en 1984. Un retour aux sources également parce que c'est  à Cherbourg qu'il a été mis en chantier, le 1er septembre 1979.  Parti de Toulon, son port d'attache, il arrive à Cherbourg ce mercredi matin pour y être démantelé.

Le Saphir est le deuxième né des six "SNA" français, les sous-marins nucléaires d'attaque de classe Rubis. A la fin des années 70, le navire de 73 mètres de long est un petit bijou de technologie : sa propulsion nucléaire lui permet de se déployer discrètement, rapidement, loin et longtemps. Au cours des ses 35 ans de service - soit 10 de plus que prévu - le Saphir a passé 120.000 heures en plongée. L'équivalent d'un peu plus de 13 ans. Au cours de ses missions, le sous-marin a fait une centaine d'escales à travers le globe : océan indien, caraïbes, grand nord, ou encore Méditerranée. 

En 2012, le navire et son équipage sont décorés pour avoir participé à l'opération Harmattan, lors de la guerre de Libye. A la fin du mois de juillet, le Saphir sera transféré de la marine nationale à la direction générale de l'armement, chargée de la maîtrise d'ouvrage de son démantèlement. Un long processus qui passe d'abord par le retrait du cœur nucléaire de la machine.