Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le second souffle des Toiles de Mayenne à Fontaine-Daniel

-
Par , France Bleu Mayenne

À l'heure de la braderie annuelle de Toiles de Mayenne, l'entreprise séculaire basée à Fontaine-Daniel affiche un regain de forme après sa reprise en août 2018.

(De gauche à droite) Jérôme Couasnon le PDG, Clotilde Boutrolle directrice de collection et Raphaël Denis co-dirigeant des Toiles de Mayenne
(De gauche à droite) Jérôme Couasnon le PDG, Clotilde Boutrolle directrice de collection et Raphaël Denis co-dirigeant des Toiles de Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Fontaine Daniel, Saint-Georges-Buttavent, France

La braderie annuelle des Toiles de Mayenne bat son plein jusqu'à samedi à Fontaine Daniel. Un événement que les chineurs et les amateurs de décoration intérieure ne ratent pour rien au monde. Des centaines de visiteurs se rendent sur trois jours dans ce village de 180 âmes pour s'offrir du tissu à moindre coût, parmi toutes les fins de séries présentes. Entre 300 et 400 références. Ces visiteurs viennent de toute la Mayenne, de toute la France et de l'Europe entière.

1.400 kilomètres aller-retour

"C'est une super vente" explique Nancy et Fanny deux anglaises qui vivent à Couesmes-Vaucé en Mayenne. "En temps normal on ne peut pas s'offrir ces produits. C'est de la très bonne qualité. Moi j'achète du tissu pour couvrir une chaise et aussi pour mon garage" déclare cette dernière. Et preuve que la réputation des Toiles de Mayenne n'est plus à faire, Sylvie et son mari Jean-Claude ont fait 700 kilomètres de voitures pour acheter du lin. "On arrive de Besançon car on sait qu'ici on va tomber sur des tissus d'une exceptionnelle qualité" remarque la dame. "Et moi je fais juste le porteur car la couture et moi ça fait deux" rigole son mari. 

Reportage au cœur de la braderie annuelle des Toiles de Mayenne

Après la reprise de l'usine en août 2018, Toiles de Mayenne reprend un second souffle. Pour Raphaël Denis, co-dirigeant, il a fallu à tout prix conserver l'héritage et le savoir-faire de l'entreprise. "On a souvent dit que nos produits étaient un peu trop fiables, et avaient une trop grande durée de vie, et qu'on en changeait pas assez" note le chef d'entreprise. 

Un second souffle pour l'entreprise

Dès leur arrivée aux commandes des Toiles de Mayenne, les investisseurs ont injecté près d'un million et demi d'euros pour relancer l'entreprise. En 2018, la société mayennaise a réalisé un chiffre d'affaires de 6,5 millions d'euros. Une croissance à deux chiffres est réalisée depuis le mois de février et le lancement de la nouvelle collection. 

Des embauches supplémentaires

Toiles de Mayenne compte aujourd'hui 93 salariés sur toute la France, dont 57 sur le site de Fontaine Daniel. La nouvelle direction a recruté sept salariés supplémentaires. "Nous allons embaucher encore 5 personnes pour accompagner les ouvertures de magasins" précise Jérôme Couasnon le Président Directeur Général. "Deux salariés ont été embauchés dans l'atelier de tapisserie où l'on fait de la confection et de la restauration de sièges" ajoute-t-il. 

Les explications de Jérôme Couasnon le Président Directeur Général.

Un outil de production modernisé

Un des premiers chantiers qu'il fallait réaliser dès la reprise du site de Fontaine-Daniel a été la modernisation de l'outil de travail. Ainsi, il a fallu douze semaines de travaux dans l'atelier de tissage "pour doubler voire tripler la production" explique Jérôme Couasnon. 213 ans après son implantation à Fontaine-Daniel, l'entreprise Toiles de Mayenne surfe sur un nouvel élan. 

"Ne pas avoir peur de mettre en avant une couleur un peu forte" explique la directrice des collections Clotilde Boutrolle