Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Secours Populaire de la Corrèze a besoin d'argent et vite

jeudi 16 novembre 2017 à 18:24 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Le Secours Populaire de la Corrèze tire la sonnette d'alarme et lance un appel aux dons. Il manque cruellement de moyens pour mener à bien ses missions. Et ses difficultés financières pourraient même mettre en péril l'association en péril.

Le Secours Populaire de la Corrèze doit abandonner son entrepôt de Tulle d'ici quelques mois
Le Secours Populaire de la Corrèze doit abandonner son entrepôt de Tulle d'ici quelques mois © Radio France - Philippe Graziani

corrèze

Tout s'accumule pour l'association caritative. Le Secours Populaire en Corrèze manque de locaux notamment à Uzerche, à Argentat. Il en a un à Treignac mais qui est désormais insalubre. Il a aussi besoin de changer de nombreux véhicules à bout de souffle et qui tombent trop souvent en panne. Ou il doit en fournir à des antennes qui n'en ont pas comme à Egletons, et à Tulle un camion frigorifique.

Il manque 200 000 euros

Tout cela ne serait sans doute rien si le Secours Populaire corrézien ne devait faire face à un énorme investissement. Il doit obligatoirement quitter son entrepôt de Tulle qui est dans le bâtiment retenu pour la construction du campus universitaire de Tulle. Il a trouvé un autre site mais qui nécessite de gros travaux. "On a un budget prévisionnel de 500 000 euros, explique Ayze Tari, la secrétaire générale de l'association en Corrèze. On a trouvé 300 000 euros sur nos fonds propres. Il nous manque 200 000 euros donc.

"Une catastrophe"

D'où l'appel lancé par le Secours Populaire. "Si on ne peut pas s'installer dans ce nouveau local, on ne pourra pas mener des actions primordiales pour nous. Ce serait une catastrophe" s'alarme Ayze Tari. Car cet entrepôt à Tulle permet à l'association de trouver une grande partie de ses fonds propres. C'est là en effet qu'elle tient sa boutique de vêtements et de meubles. "Cet argent nous permet de vivre toute l'année" précise Ayze Tari. Et de conclure : "Si on doit arrêter cette activité parce qu'on n'a plus le local pour la faire, on devra mettre la clef sous la porte".