Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le secteur aéronautique redécolle et prévoit jusqu'à 15.000 embauches en France en 2022

-
Par , France Bleu Occitanie

Malgré le variant Omicron, "la crise est essentiellement derrière nous" a jugé ce jeudi 6 janvier Guillaume Faury PDG d'Airbus, et président du GIFAS (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales). Mais la grande difficulté pour accompagner la reprise, c'est de recruter.

Après une année 2020 où la filière aéronautique française a perdu 28 % de son chiffre d'affaires, la remontée en cadence s'est sentie en 2021 et se poursuivra nettement en 2022, selon le GIFAS
Après une année 2020 où la filière aéronautique française a perdu 28 % de son chiffre d'affaires, la remontée en cadence s'est sentie en 2021 et se poursuivra nettement en 2022, selon le GIFAS © Maxppp - Frank Muller

Les représentants du GIFAS (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) se sont montrés optimistes ce jeudi 6 janvier, lors d'une conférence de presse. "On remonte" estime le président Guillaume Faury, également à la tête d'Airbus, qui ressent "une envie, un besoin de voyager", malgré le variant Omicron qui de nouveau brouille les cartes de l'économie mondiale.

Après une année 2020 où la filière aéronautique française a perdu 28 % de son chiffre d'affaires, essentiellement à cause de la chute de l'aviation commerciale (-40 % par rapport à 2019), l'année 2021 a marqué un début de reprise, qui se poursuivra en 2022. "La crise est essentiellement derrière nous" juge Guillaume Faury, pour qui la filière est "à l'attaque, avec de l'appétit".

Retour des embauches

Mais la principale difficulté désormais, c'est de recruter, pour suivre la remontée en cadence. Surtout qu'Airbus, un des principaux donneurs d'ordres, vient d'engranger deux très grosses commandes avec le groupe Air France-KLM, et la compagnie australienne Qantas.

En 2022, les membres du GIFAS devraient ainsi mener entre 10.000 et 15.000 embauches, dans les 410 entreprises du groupement, et même plus largement. "La filière est en train d'embaucher" s'enthousiasme Guillaume Faury, aussi bien dans l'aviation commerciale que le militaire ou le spatial.

"Aussi bien des cols blanc que cols bleus", précise Martin Sion, président de Safran Electronics & Defense, et vice-président du GIFAS. En 2019, le groupement comptait 202.000 emplois, et est descendu à 194.000 emplois fin 2020, avec la crise du Covid-19. La chute a continué début 2021, puis la tendance s'est inversée en fin d'année avec un retour des embauches, qui va donc se poursuivre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess