Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le secteur du bâtiment reprend des couleurs en Vienne et Deux-Sèvres

lundi 31 juillet 2017 à 5:00 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou

Les carnets de commandes se remplissent : +8,7 % de mises en chantier de logements neufs et 10% de permis de construire en plus par rapport à l'année dernière à la même période. Dans la Vienne et les Deux-Sèvres, le secteur suit cette tendance plus modestement.

En Vienne et Deux-Sèvres les permis de construire sont en hausse de 2 et 5% par rapport à la même période en 2016.
En Vienne et Deux-Sèvres les permis de construire sont en hausse de 2 et 5% par rapport à la même période en 2016. © Maxppp - Maxppp

2 et 5% de permis de construire en plus par rapport à 2016 à la même période, c'est moins que la tendance nationale mais c'est quand même une reprise dans le secteur du bâtiment. "On part de loin, les indicateurs ont souvent été dans le négatif" indique Jenifer Ollivier, secrétaire générale de la Fédération du bâtiment des Deux-Sèvres. Le secteur est en crise depuis 2008. Cette reprise est une bouffée d'air. José Manuel Moreira, gérant d'AJM Construction à Niort affirme que le carnet de commandes est "plein jusqu'en 2018 voire mi-2018 sans problème".

Dans le département on est plutôt sur trois à six mois d'avance selon la fédération. Mais à cette période "les chiffres sont souvent meilleurs" note Philippe Huet, secrétaire général de la Fédération du bâtiment de la Vienne mais cette année c'est particulier notamment sur l'emploi. "Là où d'habitude on nous cherche de la main d'oeuvre pour juillet et août, des emplois temporaires, aujourd'hui les entreprises proposent des CDI", raconte-t-il.

Plus assez de main d'oeuvre

Mais le problème, c'est qu'il n'y a aujourd'hui plus assez de main d'oeuvre. Avec la crise de 2008, les entreprises ont dû licencier. En tout : 2.500 emplois dans chacun des départements ont été détruits. "Certains se sont reconvertis et puis on a formé moins de jeunes dans les CFA comme on ne pouvait pas leur donner de travail en sortant. Du coup, on se retrouve avec un manque de personnel qualifié aujourd'hui" explique Jenifer Ollivier. Et sans main d'oeuvre, "on travaille à flux tendu et on explique aux clients qu'il faudra être un peu plus patient" poursuit-elle.

Pour un primo-accédant, c'est aussi intéressant de construire sa maison que de louer un logement

Une explication de cette hausse des mises en chantier et permis de construire tient dans les politiques nationales. "La loi Pinel nous avait fait beaucoup de bien" selon Jenifer Ollivier. Philippe Huet lui attribue plutôt cela au "prêt à taux zéro pour les primo-accédants. Il est tout aussi intéressant de construire sa maison que de louer un logement aujourd'hui."

Malgré cela, on déplore encore qu'il n'y ait "pas de gros chantiers" et certains indicateurs "restent dans le négatif". C'est le cas des constructions de bâtiments agricoles notamment qui reculent de 5% par rapport à l'année dernière.