Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Le service public, c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas"

-
Par , France Bleu Hérault

Les syndicats vont descendre unis dans la rue à Montpellier ce jeudi après-midi, pour dénoncer la réforme de la fonction publique impulsée par le gouvernement. Ils dénoncent les coupes budgétaires qui affaiblissent les services publics, bien loin des promesses de modernisation.

A Montpellier les neuf syndicats de la fonction publique lancent un appel unitaire à manifester.
A Montpellier les neuf syndicats de la fonction publique lancent un appel unitaire à manifester. © Maxppp -

Montpellier, France

Une fois n'est pas coutume, les neuf syndicats de la fonction publique lancent un appel unitaire à faire grève et à manifester aujourd'hui. CFDT, CGT, FO, FSU, Solidaires ou encore Unsa... tous dénoncent la dégradation des services publics qui se profile à travers les réformes annoncées.

"Une saignée à blanc des effectifs"

Le gouvernement parle de "modernisation". Les syndicats y voient plutôt "restructuration, externalisation, privatisation des services publics". 120.000 suppressions de postes sont annoncées sur les trois prochaines années, dont 20.000 à 30.000 dans le seul secteur des finances publiques. "C'est presque autant que les 40.000 postes supprimés ces quinze dernières années. C'est une saignée à blanc" selon Marie-Pierre Zabalete, déléguée Solidaires. 

"Macron, roi de l'enfumage"

Malgré le mouvement des gilets jaunes, malgré le grand débat, Emmanuel Macron n'entend pas les Français selon Eric Bachelard, enseignant et secrétaire départemental FSU. Au contraire "il nous enfume". "Quand le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer annonce des créations de postes alors que la rentrée prochaine est prévue, c'est encore de l'enfumage. Il n'y aura pas de postes en plus. Le bilan de Blanquer en Occitanie sur deux ans, c'est 3.800 élèves de plus, pour 200 postes en moins. C'est ça la réalité, c'est la dégradation du service!"

"Macron, c'est de l'enfumage". Eric Bachelard, FSU

Ces fonctionnaires qui ne touchent pas le Smic

La qualité des services publics se dégrade, de même que les salaires des fonctionnaires, gelés depuis dix ans. Pour Elian Bourgade, représentant UNSA, "la réalité c'est que les fonctionnaires aujourd'hui sont très mal payés, avec parfois des rémunérations en début de carrière inférieures au Smic", surtout dans la fonction territoriale. "Les employeurs publics doivent leur verser une indemnité compensatrice pour qu'ils soient au niveau. On voit aussi un phénomène de plus en plus fréquent : les collègues qui vendent leurs RTT et congès pour avoir une rémunération décente."  

A Montpellier le cortège partira de la place de Thessalie, derrière la maison de la Métropole, à 14h ce jeudi après-midi. Le dernier mouvement intersyndical de la fonction publique à Montpellier en octobre 2017 avait rassemblé plus de 5.000 personnes.  

Elian Bourgade, représentant UNSA: ces fonctionnaires qui ne touchent pas le Smic

Marie-Pierre Zabalete, déléguée Solidaires, dénonce une "saignée dans les services des finances publiques".