Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : L'Euro 2016 à Bordeaux

Le seul flop de l'Euro à Bordeaux : des loges quasi vides dans le stade

-
Par , France Bleu Gironde

C'est la seule fausse note de cet Euro festif sans incidents à Bordeaux. Les 4200 places VIP dont les loges du stade ont eu bien du mal à trouver preneurs. Au point que des volontaires de l'Euro soient appelés à jouer les bouches-trous.

Des loges qui ont eu du mal à se remplir au stade de Bordeaux
Des loges qui ont eu du mal à se remplir au stade de Bordeaux © Radio France - Stéphanie Brossard

Les images de la télévision en attestent, et pas seulement à priori dans le stade de Bordeaux. Des sièges vides pour les cinq matches de l'Euro qui s'y sont déroulés, y compris pour le 1/4 de finale prestigieux entre l'Allemagne et l'Italie.

"Des tarifs de l'UEFA totalement délirants"

Selon nos informations, il y a eu par exemple, moins de 100 personnes sur 4200 places dites VIP dont les loges, pour assister à Autriche/Hongrie, et moins de 1000 pour le 1/4 de finale de samedi entre l'Allemagne et l'Italie. Au point que des bénévoles de l'Euro ont été réquisitionnés pour faire le nombre et combler les trous !

Il faut dire que le tarif fixé par l'UEFA a été particulièrement prohibitif au point de décourager les entreprises locales ou régionales : 1800 euros par personne et par match avec au départ l'obligation de prendre le pack 5 matches à Bordeaux, soit 9000 euros le siège pour une société qui aurait voulu inviter ses meilleurs clients. "Totalement délirant", nous dit-on en coulisses : "l'UEFA n'a pas anticipé le contexte de crise et le fait que les budgets communication sont les premiers amputés quand il y a des difficultés". A titre de comparaison, une loge à l'année aux Girondins au stade de Bdx, c'est 330 euros par match, soit 5 fois moins.

Vu le peu d'enthousiasme, l'UEFA a bien tenté de brader ses loges ces dernières semaines. En vain, devant le tollé aussi de ceux qui avaient réservé et payé au prix fort, il y a bien longtemps. Et selon nos informations, pour le 1/4 de finale France/Islande au stade de France, les places ont été bradé à -50%.

►►►Notre dossier spécial Euro 2016

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu