Économie – Social

Le site d'Altia, au Chambon-Feugerolles placé en redressement judiciaire

Par Julie Szmul, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 30 juillet 2014 à 19:19

Les syndicalistes de la CGT Loire, réunis lors d'une manifestation en mars à Saint-Etienne
Les syndicalistes de la CGT Loire, réunis lors d'une manifestation en mars à Saint-Etienne © Radio France

Le tribunal de commerce de Paris a statué ce mercredi sur le sort de 12 sites français du groupe Altia, dont celui du Chambon-Feugerolles près de Saint-Etienne, qui emploie 111 salariés. Le site dispose maintenant d'un délai d'observation de deux mois, jusqu'à fin septembre, pour trouver un repreneur.

L'audience du tribunal de commerce de Paris était très attendue par les 111 salariés du site Altia situé au Chambon-Feugerolles près de Saint-Etienne. Les délégués syndicaux avaient fait le déplacement pour connaître le sort réservé à leur entreprise. Le dépôt de bilan et le placement en redressement judiciaire étaient déjà envisagés par les salariés, mais le délai d'observation, qui doit permettre de trouver un repreneur, parait très court.

Altia SON 2

En attendant, c'est l'attente et l'inquiétude pour les 111 salariés du groupe.

Altia SON 1

D'après le directeur du site, Laurent Grousson, au moins 2 repreneurs sérieux seraient très intéressés par le site du Chambon-Feugerolles. Verdict à la fin du mois de septembre.