Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett pourrait accueillir 2.500 emplois

mercredi 31 janvier 2018 à 18:40 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace

Le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett va devenir un parc d'activités, un "EcoParc rhénan". Sa construction démarre actuellement entre Reichstett et Vendenheim, au nord de Strasbourg. C'est la société Objetrama et ses 80 salariés qui s'y installeront les premiers, dès cet été.

Le futur EcoParc rhénan, près de Reichstett
Le futur EcoParc rhénan, près de Reichstett - DR @KA RA

Reichstett, France

lSa torchère a disparu du paysage depuis 2011 : a raffinerie de Reichstett a cessé ses activités il y a sept ans. Son site quasiment dépollué est en train de se transformer en parc d'activités, en "EcoParc rhénan". Avec le soutien de la région Grand Est et de l'Eurométropole de Strasbourg, les communes de Vendenheim et de Reichstett mènent cette reconversion à grand pas. C'est la société Objetrama, 80 salariés pour le moment, qui devrait s'installer la première dans cet EcoParc, dès le mois d'août. Elle est spécialisée dans les objets publicitaires. La première pierre de son futur siège de 2.500 m² a été posée ce mercredi 31 janvier 2018. Les opérations de dépollution du site vont se terminer ce printemps et une trentaine de sociétés souhaite déjà s'installer dans le futur parc d'activités. Dans un premier temps, les salariés d'Objetrama vont donc travailler au milieu d'un grand chantier.

Les opérations de dépollution se terminent ce printemps - Radio France
Les opérations de dépollution se terminent ce printemps © Radio France - Corinne Fugler
L'ancienne raffinerie se transforme petit à petit en parc d'activités - Radio France
L'ancienne raffinerie se transforme petit à petit en parc d'activités © Radio France - Corinne Fugler

Les hôtes du nouveau parc d'activités emploieront 2.000 à 2.500 personnes

Pour donner une nouvelle vie au site de la raffinerie, il a fallu dépolluer. C'est depuis deux ans la mission de la société Brownfields. Le chantier de dépollution doit se terminer ce printemps.  Il a fallu retraiter 35.000 tonnes de ferraille, soit l'équivalent de cinq tours Eiffel, 120.000 tonnes de béton, 800 km de canalisations. Brownfields a dû désamianter 57 bacs de stockage et extraire 200.000 m3 de terres polluées, sur 465 hectares. C'est un chantier de 30 millions d'euros, soit l'une des plus importantes opérations de cette nature en France.

Le site, qui se trouve à la fois sur le ban de Reichstett, pour un tiers, et sur celui de Vendenheim, pour les deux autres tiers, pourrait générer au final 2.000 à 2.500 emplois. Un écoquartier, aussi, devrait apparaître à l'horizon 2025, avec 500 logements.