Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le site Malhe Behr de Rouffach en grève

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Un piquet de grève est installé depuis ce jeudi matin 3 heures, sur le site de Malhe Behr à Rouffach. Les syndicats entendent mettre la pression sur la direction, alors que les négociations se poursuivent sur le plan de suppression de 236 emplois chez l'équipementier automobile.

Les salariés ont débrayé depuis 3 heures ce jeudi matin
Les salariés ont débrayé depuis 3 heures ce jeudi matin © Radio France - Guillaume Chhum

Le site Malhe Behr de Rouffach est bloqué depuis ce jeudi matin 3 heures. Aucun camion ne rentre ni sort de l'équipementier automobile. 

Les salariés, appuyés des syndicats  ont installé un piquet de grève, pour protester contre l'avancée des négociations qui porte sur la suppression de 236 emplois sur les 640 qui existent encore sur le site haut-rhinois

Le mouvement touche 98% de la production, selon les syndicats. 

De nombreux désaccords sur le plan de départ 

Pour les syndicats engagés dans les négociations, le compte n'y est pas sur les conditions de départ. Par exemple, les syndicats ont exigé 43.000 euros d'indemnités par salarié, la direction propose 35.000 euros. 

Depuis 2013, les plans de départs se succèdent : 162, puis 115 départs en 2016 et désormais 236 suppressions de postes en ce moment. 

Les négociations vont se poursuivre jusqu'au 14 février, les discussions vont continuer entre syndicats et direction dans la journée de jeudi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu