Économie – Social

Le Smic sera revalorisé de 0,93% au 1er janvier, sans "coup de pouce"

Par France Bleu, France Bleu lundi 19 décembre 2016 à 11:52 Mis à jour le lundi 19 décembre 2016 à 17:58

Comme lors des quatre dernières revalorisations, le gouvernement n'a pas accordé de coup de pouce
Comme lors des quatre dernières revalorisations, le gouvernement n'a pas accordé de coup de pouce © Maxppp -

Le Smic augmentera de 0,93% au 1er janvier, passant de 9,67 à 9,76 euros brut de l'heure, sans "coup de pouce", a annoncé le gouvernement ce lundi.

Comme lors des quatre dernières revalorisations, le gouvernement n’aura finalement pas accordé le « coup de pouce » attendu Smic, qui augmentera de 0,93% au 1er janvier, passant de 9,67 à 9,76 euros brut de l'heure.

1.480,27 euros brut mensuels

Une personne rémunérée au Smic touchera donc 1.480,27 euros brut mensuels, soit une hausse de 13,65 euros par rapport à 2016. Le Smic net s'établit, quant à lui, autour de 1.153 euros, en hausse de 11 euros. La revalorisation mécanique du Smic est calculée en fonction de deux critères : l'indice des prix à la consommation hors tabac et la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvriers et employés (SHBOE).

Un "risque de déstabilisation"

La ministre du Travail, Myriam El Khomri a suivi les recommandations du groupe d'experts sur le Smic, une instance consultative composée d'économistes. Cette année encore, le groupe avait déconseillé d'aller "au-delà de la formule légale d'indexation" du Smic, pour ne pas introduire "un risque de déstabilisation" dans un contexte économique "encore fragile".

L'exécutif n'a pas accédé aux revendications de la CGT, de Force ouvrière et de la CFTC qui réclamaient d'aller au-delà de la hausse mécanique du salaire minimum. La hausse du Smic "permettra généreusement d'acheter 10 baguettes tradition de plus", a ironisé Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, dans un tweet.

  - Visactu
© Visactu -