Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le soulagement pour les 260 salariés d'Ascoval, Liberty reprend l'acierie avec l'usine FRI d'Hayange

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La chambre commerciale du tribunal de Strasbourg a choisi ce matin parmi 5 offres, celle du groupe indien pour l'usine d'Hayange. Une offre de reprise qui prévoit aussi celle du site nordiste, peut-être enfin la fin du feuilleton des reprises éphémères ou avortées d'Ascoval.

Le four de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (photo d'illustration)
Le four de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (photo d'illustration) © Radio France - Stéphane Barbereau

"C'est une très bonne nouvelle pour Ascoval, un candidat qu'on soutenait depuis le début, c'est un groupe solide, en croissance", se félicite Cédric Orban, le directeur de l'acierie.

Liberty qui était déjà candidat à la reprise du site nordiste en 2017, et qui était déjà à l'époque privilégié par les syndicats," c'est donc une belle revanche, on va pouvoir souffler, ça nous fait du bien" estime Nacim Bardi, délégué CGT.

Le tribunal de Strasbourg a choisi ce jeudi matin le groupe indien parmi 5 offres, ArcelorMittal, le groupe indien Jindal, le britannique Olympus Steel et le chinois Jingye.

Ascoval va donc fournir de l'acier à France Rail Industry (FRI) à Hayange, principal fournisseur en rails de la SNCF, "une filière intégrée" indispensable à la bonne santé de l'acierie pour Nacim Bardi. 

C'est une bonne nouvelle pour Nacim Bardi, délégué CGT

D'autant plus qu'il s'agira notamment de fournir le marché du rail, des transports, "un marché qui devrait être en croissance dans les prochaines années", explique le directeur Cédric Orban, qui ajoute qu'il s'agira d'acier vert produit à partir de ferraille dans le four électrique du site nordiste, beaucoup moins polluant que les hauts fourneaux que Liberty commence à fermer.

Cédric Orban, le directeur d'Ascoval se félicite de la reprise par Ascoval

Le ministère de l'économie doit encore donner son feu vert sur la reprise car l'activité d'Hayange est considérée comme "stratégique", mais CGT et direction se disent confiant sur l'accord.

En attendant, l'usine est toujours fermée pour travaux, jusqu'à fin août, 150 personnes travaillent à la modification des installations pour pouvoir produire de l'acier rectangulaire qui servira à la fabrication de rails. 20 millions d'euros ont été investis pour chantier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess