Économie – Social

Le Soulier français va investir pour la chaussure romanaise

Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 8 août 2016 à 5:50

Des chaussures créées par le Soulier français
Des chaussures créées par le Soulier français © Radio France - Augustin Lefebvre

Le Soulier français vient de décrocher près d'un million d'euros pour soutenir ses investissements. Ce fabricant de chaussures de luxe a été créé l’année dernière dans les ateliers de Jourdan et Kélian à Romans.

L’entreprise qui a récupéré les ateliers et anciens ouvriers de Kélian et Jourdan va bien, trop bien même puisqu’elle est obligée de refuser des commandes. On s’arrache le savoir-faire romanais au point qu’un styliste russe a fait le déplacement pour préparer sa prochaine collection. ll a travaillé avec Jean-Pierre Renaud, le responsable de la conception des chaussures au Soulier français. Le modèle rose et bleu sera présenté à la Fashion Week de Paris à la rentrée prochaine.

Le Soulier français vient de décrocher près d'un million d'euros pour soutenir ses investissements grâce à une levée de fonds de 500.000 euros et au soutien de plusieurs organisme bancaire dont la BPI.

Sauvegarder le savoir-faire

Le modèle conçu par un styliste russe et réalisé par le Soulier français - Radio France
Le modèle conçu par un styliste russe et réalisé par le Soulier français © Radio France - Augustin Lefebvre

Grâce à cet argent, l’usine va pouvoir embaucher cinq ou six ouvriers. Et surtout elle s'est agrandie : elle est passée de 500 à 750 mètres carrés. Avec cette place en plus, tout va être réorganisé pour être plus efficace, cela devrait permettre au fabricant de doubler sa production d'ici la fin de l'année.

Pour Xavier Porot, le créateur du Soulier français, il est important de recruter des jeunes parmi ces nouveaux arrivants  :

Xavier Porot veut sauvegarder le savoir-faire romanais

Le Soulier français n’arrive pas encore à faire de bénéfices mais avec l’accélération de son développement, l’entreprise espère être à l’équilibre à fin 2017.

Partager sur :