Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Soulor, l'enseigne des chaussures béarnaises, lance une cagnotte pour s'agrandir

mercredi 6 juin 2018 à 19:33 Par Marion Cazanove, France Bleu Béarn

Reprise il y a moins de deux ans, l'enseigne de la chaussure béarnaise Le Soulor rêve de s'agrandir. Dans cette optique, les deux patrons de la marque lancent une opération de financement participatif sur Internet. Objectif : aller se faire connaître au salon du Made in France à Paris.

Philippe Carrouché devant sa boutique de Pau
Philippe Carrouché devant sa boutique de Pau © Radio France - Marion Cazanove

Pau, France

Un atelier à Pontacq, une boutique à Pau, à Tarbes...et peut-être Paris ? C'est l'ambition de Philippe Carrouché et Stéphane Bajenoff, les deux associés qui ont repris l'affaire béarnaise il y a un peu moins de deux ans. Ils ont décidé de mettre les internautes à contribution, en lançant un appel au financement participatif. La cagnotte servira, entre autres, à participer au salon du Made in France qui aura lieu à Paris en novembre.

Pour chaque don, une contrepartie

Le principe est simple : pour chaque don à l'enseigne, Le Soulor envoie une contrepartie.  "Par exemple, pour 50 euros, l'internaute reçoit une ceinture en cuir, qui vaut normalement 60 euros", explique Philippe Carrouché, l'un des deux associés. Et la cagnotte marche bien : en trois semaines, le premier objectif de 3 500 euros a été atteint. 

Pour Philippe Carrouché, l'initiative démarre bien

A terme, Le Soulor aimerait récolter 12 500 euros. Une cagnotte qui leur permettrait, en plus de participer au salon du Made in France, d'agrandir l'équipe qui compte 8 salariés actuellement, et d'envisager de s'exporter au-delà du Béarn.