Économie – Social

Le sous-traitant berrichon Centrair racheté par le groupe aéronautique basque Lauak

Par Mathilde Choin, France Bleu Berry mercredi 30 novembre 2016 à 6:00

Une centaine d'employés travaillent dans l'usine au Blanc.
Une centaine d'employés travaillent dans l'usine au Blanc. © Radio France - Mathilde Choin

Le sous-traitant berrichon Centrair vient d'être racheté par le groupe aéronautique basque Lauak. La direction prévoit de créer entre 80 et 100 postes sur le site de l'aérodrome du Blanc (Indre) dans les années à venir.

Centrair a un nouveau patron. L'entreprise berrichonne a été rachetée fin septembre par le groupe aéronautique basque Lauak. La PME située près de Bayonne, spécialiste des métaux pour les avions, vient de reprendre à 50% le sous-traitant berrichon, spécialiste de matériaux composites, qui emploie 110 personnes sur le site de l'aérodrome du Blanc (Indre).

Entre le Berry et le Pays basque

Les salariés ont été un peu pris de court. Ophélie, une des stratifieuses, se doutait bien que Georges Megrelis l'ancien PDG allait passer la main : '"Il ne voulait pas de groupe : finalement, on dépend quand même d'un groupe. L'ambiance dans l'entreprise était très familiale : est-ce que ça va changer ? On ne sait pas, on est vraiment dans le doute."

Tout s'est fait très vite. Y compris pour les employés de l'entreprise Lauak dans le Pays basque. Patrick a appris la nouvelle le mercredi, le dimanche il faisait ses valises pour un renfort de trois semaines dans le Berry : "On m'a demandé 'tu veux aller en déplacement ?' Pourquoi pas ! Allez hop ! Il fallait du monde ici pour donner un coup de main". De son côté, Patrick préfère rester prudent sur les bienfaits de ce rachat : "Pour mon patron, c'est peut-être une bonne chose. Pour moi, je sais pas. Ça va peut-être améliorer mes conditions de travail."

Des dizaines de postes

L'entreprise basque est spécialisée dans les métaux et l'entreprise berrichonne dans la fabrication de planchers de cabine ou encore de pièces cockpit. Les deux vont donc travailler ensembles : pour François, depuis 43 ans à Centrair, ça ne peut être que bénéfique : "De s'agrandir, d'avoir peut-être un peu plus de droits, de se moderniser, d'avoir plus de pièces à produire : c'est que du bon". Objectif pour Didier Beninca le nouveau PDG, qui a racheté la société à parts égales avec Lauak : 25 millions de chiffre d'affaires contre 15 aujourd'hui. "Si on fait 25 millions de chiffre d'affaires, on le fera avec du monde en plus donc dans les cinq on estime qu'on va pouvoir atteindre un effectif de 180 à 200 salariés sur Centrair."

Le site de Centrair est situé sur l'aérodrome du Blanc. - Radio France
Le site de Centrair est situé sur l'aérodrome du Blanc. © Radio France - Mathilde Choin

Partager sur :