Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La fermeture de l'usine Tupperware de Joué-les-Tours

Le soutien d'un salarié de Michelin à ceux de Tupperware en cette période de fêtes

-
Par , France Bleu Touraine
Joué-lès-Tours, France

C'est un Noël au goût amer que s'apprêtent à passer les salariés de Tupperware à Joué-les-Tours. Leur usine fermera en mars. Il y a quatre ans, ceux de Michelin sont également passés par là. L'un d'eux, Gilles Perrier, leur apporte son soutien en cette période de fêtes.

L'usine Tupperware de Joué-lès-Tours fermera ses portes fin mars
L'usine Tupperware de Joué-lès-Tours fermera ses portes fin mars © Radio France - Bruno Levesque

Au mois d'octobre, les 235 salariés du site Tupperware de Joué-lès-Tours ont appris que l'usine femerait fin mars. Forcément, ces fêtes de fin d'année s'annoncent moins agréables que les autres. Les négociations pour les indemnités et les formations sont en cours, les salariés commencent à chercher un nouveau travail. Mais dans un contexte de chômage de masse, l'inquiétude bien sûr est énorme. 

Il y 4 ans, les salariés de Michelin, à Joué-lès-Tours également, sont passés par là. Aujourd'hui, sur les 1200, seuls 200 ont conservé un emploi à Joué les Tours. Gilles Perrier en fait partie. En 2013, il n'avait pas vraiment eu l'envie de fêter Noël. 

On fait la fête sans faire la fête. C'est un moment convivial, familial, où l'on parle de l'avenir, des projets. Mais tu parles de quoi quand ton usine va fermer ? 

Aujourd'hui, Gilles a toujours son travail mais il a passé de nombreux mois dans l'incertitude. Il apporte aujourd'hui tout son soutien à ses camarades de Tupperware. 

Je pense beaucoup à eux. C'est une période difficile mais il faut rester fort, soudés et essayer de rebondir le plus rapidement possible pour trouver du boulot. 

Au mois de janvier auront lieu les deux dernières réunions de négociations entre syndicats, direction et services de l'Etat pour se mettre d'accord sur un plan social pour Tupperware. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess