Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'opération "Printemps du Ski" de France Montagnes fait polémique

mercredi 27 mars 2019 à 19:17 - Mis à jour le jeudi 28 mars 2019 à 14:17 Par Xavier Grumeau, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Isère

Polémique autour de l'opération "Printemps du Ski". Selon le Syndicat Interprofessionnel de la Montagne (SIM), les cours de ski offerts dans les stations depuis une semaine seraient exclusivement proposés par l'Ecole du Ski Français, au détriment des écoles et moniteurs indépendants.

Le Syndicat Interprofessionnel de la Montagne a saisit l'Autorité de la Concurrence pour entrave à la concurrence.
Le Syndicat Interprofessionnel de la Montagne a saisit l'Autorité de la Concurrence pour entrave à la concurrence. © Radio France - Xavier Grumeau

Ce mercredi, le syndicat interprofessionnel de la montagne (SIM) a saisi l'Autorité de la Concurrence. Il dénonce une concurrence déloyale depuis le lancement par l'association France Montagnes de l'opération "Printemps du Ski".

Depuis le 20 mars, une quarantaine de stations de ski françaises proposent des offres de réduction allant jusqu'à la gratuité des cours de ski pour les débutants. Problème, ces cours sont proposés exclusivement à l'Ecole du Ski Français (ESF).

Opération discriminatoire selon le SIM

Selon Yannick Vallençant, "c'est une entrave à la concurrence, les écoles indépendantes n'ont pas eu connaissance de cette opération". Le président du Syndicat Interprofessionnel de la Montagne enrage, "une école de ski indépendante ne travaille pas cette semaine parce que les clients sont allés dans les ESF plutôt que chez eux.".

ECOUTEZ - Yannick Vallençant, président du SIM

"Il n'y a pas d'exclusivité à l'ESF, l'offre est ouverte à toutes les écoles de ski". Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes.

Jean-Marc Silva, le directeur de France Montagnes et organisateur du Printemps du Ski se défend, "toutes les écoles de ski sont à même de rentrer dans ce dispositif mais chaque station définit ses prestataires sur ces offres". Ce sera donc à l'Autorité de la Concurrence de trancher.